Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Anigo : « Je vais sprinter jusqu’au 22 ou 23 décembre »

José Anigo, OM

Nouvel entraîneur de l’OM depuis le licenciement de Elie Baup, José Anigo est revenu sur le match nul obtenu à Gerland dimanche et sur sa mission à la tête du club.

Au lendemain du match nul de l’OM obtenu contre l’OL pour le compte de la 18e journée de Ligue 1 (2-2), José Anigo est revenu sur la rencontre. Le coach de l’OM qui remplace officiellement Elie Baup jusque la trêve regrette le peu de temps dont il dispose afin d’imposer ses idées. Il en a également profité pour évoquer sa mission sur le banc olympien.

« VOUS NE POUVEZ PAS VOUS TROMPER »

« On aurait pu perdre le match de manière très sèche mais on est revenu. Il y a très peu de temps que j’ai repris l’équipe et on a joué tous les trois jours. Il y a un système, le 4-2-3-1. Les joueurs ont travaillé uniquement dans ce système, a justifié José Anigo, le coach de l’OM, dans l’émission J+1 sur Canal+. Il faut réagir vite, vous ne pouvez pas vous tromper puis on perdait la bataille au milieu. On était un peu revenu dans le match avant la mi-temps et à la pause je savais que j’allais changer de système. »

« JE NE M’AMUSE PAS À CHAMBRER, JE N’AIME PAS ÇA »

José Anigo est également revenu sur ses propos au terme de la rencontre au micro de Canal+ au sujet de Rémy Vercoutre qui avaient alimenté la polémique. « Quand je le dis je pense que Vercoutre a fait deux beaux arrêts en fin de match qui nous privent du hold-up parfait. Comme d’autres gardiens, il y a des hauts et des bas. Je ne m’amuse pas à chambrer, je n’aime pas ça. C’est bien d’éclaircir, a-t-il indiqué. Je vais sprinter jusqu’au 22, 23 décembre après peut être qu’il y a aura un relai qui se passera. C’est au président de décider. Le tandem ? Pourquoi pas mais je préfère être derrière. »

Articles liés