Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Que faire des 45 M d’euros ?

L’ASSE a énormément vendu ces derniers mois. Que faire de l’argent récolté ? Le réinvestir dans d’autres joueurs ' Décryptage.

L’ASSE perdu nombre de ses cadres ces derniers mois. Après É (13M d’euros) et Josuha Guilavogui (10M), ce sont Kurt Zouma (15M) et Faouzi Ghoulam (5M) qui sont sur le point de quitter le navire stéphanois cet hiver. À chaque fois, à part peut-être pour Aubameyang, l’ASSE a fait une très bonne affaire financière. En six mois, c’est plus de 45M d’euros qui vont rentrer dans les caisses stéphanoises. C’est beaucoup d’argent, surtout pour un club très bien géré financièrement depuis plusieurs saisons. Clairement, l’ASSE est à un tournant aujourd’hui. Que faire de toutes les rentrées d’argent ?

Mercato - ASSE : Aubameyang, Guilavogui, Ghoulam, Zouma, l’ASSE a-t-elle perdu la tête ?

L’ASSE A LES MOYENS DE FRAPPER FORT…

L’indemnité de transfert de Pierre-Emerick Aubameyang (13M d’euros) a déjà été redistribuée dans les arrivées l’été dernier de Franck Tabanou (4,5M d’euros), Mevlüt Erding (4M d’euros) et Benjamin Corgnet (4M d’euros). Une partie sera également réservée pour régler le déficit fonctionnel du club chaque année. Mais l’ASSE a clairement la possibilité de se montrer très offensive lors des prochains marchés. Et de passer la vitesse supérieure au niveau des arrivées ? L’ASSE n’a pas enrôler un joueur à plus de 5M d’euros depuis 5 ans. Est-ce qu’une telle stratégie, qui pourrait être cataloguée de défensive, peut permettre à l’ASSE de franchir un palier en Ligue 1 lors des prochaines saisons ? L’ASSE fabrique les stars mais les stars partent rapidement du club. Et surtout, elles ne sont pas remplacées pas d’autres stars.

… MAIS L’ASSE NE COMPTE PAS CHANGER DE CAP

L’ASSE a les moyens de frapper fort mais ce n’est pas la stratégie du club. Interrogé à ce sujet à l’automne 2013, le vice-président du directoire du club et coordinateur sportif, Dominique Rocheteau, détaillait dans le 10 Sport la politique de l’ASSE lors des prochains mois : « On gardera cette politique, aller chercher des bons joueurs à des prix corrects. C’est notre logique. Prendre des risques, c’est quoi ? C’est vaste... C’est casser sa tirelire pour un joueur ? On ne pourra jamais prendre un attaquant à 10 ou 15 millions d’euros ! Les risques, il faut les prendre sur des jeunes joueurs en devenir » . Fidèle à sa ligne directrice, l’ASSE ne devrait donc pas dévier de son sillon. Mais l’ASSE n’a jamais eu autant de fonds à sa disposition pour recruter

Articles liés