Accès direct au contenu

Foot - PSG

Ligue des Champions - PSG : « Un degré d’amateurisme incroyable de la part de Blanc »

Laurent Blanc, PSG

Ce vendredi, Le Parisien revient sur la suspension de Laurent Blanc pour le match aller de Ligue des Champions du PSG face à Leverkusen.

Le ton est donné dès le début de l’article dans les colonnes du Parisien : « C’est l’histoire d’une mauvaise habitude qui s’est transformée en faute professionnelle ». Ce vendredi, le quotidien n’y va pas par quatre chemins pour évoquer la suspensions de Laurent Blanc pour le huitième de finale aller de Ligue des Champions. L’entraîneur parisien ne sera autorisé ni à s’asseoir sur le banc de touche, ni à pénétrer dans les vestiaires, ni à communiquer « directement ou indirectement avec ses joueurs et/ou avec son staff », comme l’a indiqué l’UEFA. La raison ? Des retards à répétition avant le début de la seconde période.

LE PARISIEN POINTE DU DOIGT LES DIRIGEANTS

Si l’amende de 10 000 euros est ennuyeuse, la sanction pour Laurent Blanc est plus significative. Mais pour Le Parisien, « elle témoigne toutefois d’un degré d’amateurisme incroyable à ce niveau de la compétition, pas seulement de la part de Laurent Blanc, mais aussi des responsables de la délégation parisienne. » Cela a le mérite d’être clair…

AVERTISSEMENT, SURSIS, SANCTION…

Comment le PSG en est-il arrivé là ? Le club de la Capitale a tout d’abord fait l’objet d’un simple avertissement lors de la réception du Benfica au Parc des Princes, le 2 octobre dernier. Le deuxième retard s’est produit à l’occasion de PSG-Olympiakos. C’est alors que le club et Laurent Blanc ont été sanctionnés d’une amende et d’une suspension d’un match avec sursis. Deux semaines plus tard, dans un match sans enjeu à Lisbonne, les Parisiens récidivent. Le retard de trop. D’après l’UEFA, la durée du retard était comprise « entre une minute trente secondes et deux minutes trente secondes ».

Articles liés