Accès direct au contenu

LA Mémoire dans la peau

Les tatouages dApoula Edel

le10sport

Apoula Edel, le gardien du PSG, a son nom tatoué sur le bras droit. Un coquetterie étonnante pour un homme qui passera prochainement entre les mains de la justice pour... usurpation d'identité.

Apoula Edel est un habitué des pages du 10 Sport. Certains osent penser qu'il est notre bouc-émissaire. Mais pas du tout. Le cas de cet atypique gardien de but retient simplement notre attention plus que ne réussit à le faire Vedran Runje ou Damien Grégorini, pourtant aussi costauds en matière de casseroles. Ne serait-ce que pour avoir eu l'audace de se faire tatouer sur le bras droit, en lettres capitales, son propre nom : EDEL EDIMA. Mais ce n'est pas tout... Le portier camerounais a également sa date de naissance floquée sur la peau avec, sur le poignet gauche « 19 » et sur le poignet droit « 86 », rapport à sa date de naissance : 1986. Un acte plutôt osé pour un homme accusé d'usurpation d'identité, non ? « Ce n'est pas osé, c'est complètement idiot, répond sans détour le patron de Triple Stars, un salon de tatouage parisien. Si un type rentre chez moi pour se faire tatouer Vladimir Ilitch Lénine, je le regarderais du coin de l'œil (rires) ... Je ne connais pas ce monsieur, mais c'est une démarche assez étrange. J'ai eu beaucoup de clients voulant se faire tatouer. Mais ce sont les noms de leurs gosses, de leur femme, pas le leur ! Il a peur d'oublier comment il s'appelle ? »

Joue là comme Eva LongoriaÉjecté de son poste de numéro un par Grégory Coupet, et surtout Antoine Kombouaré, en conflit avec son joueur depuis le début de l'année, Apoula Edel n'est pas dans une très bonne phase. Et selon nos informations, ça ne devrait pas s'arranger. Le commissariat de Poissy souhaite l'entendre et a officiellement envoyé une convocation. Au sortir de celle-ci, le Parisien pourrait être mis en examen et même, si le procureur du parquet de Versailles le décide, en garde à vue. Mais le véritable souci d'Apoula Edel interviendrait dans le cas où les juges trancheraient en sa défaveur... « Je lui conseille le laser, ou la dermo-abrasion, suggère notre tatoueur. En théorie, un tatouage, c'est pour la vie. Mais là... » Edel peut également opter pour la solution choisie par Eva Longoria, ex-compagne du basketteur Tony Parker qui avait tatoué le numéro (Nine) de son chérie, ainsi que la date de leur mariage. La Desperate housewifes voulait passer sur le billard mais a finalement choisi de ne rien faire. « Moi je peux lui proposer un recouvrement. Un tatouage par dessus, plus imposant ou plus sombre ». On lui dira.

Découvrez l'intégralité de cet article dans le 10 Sport,
en kiosque depuis ce jeudi 

A lire aussi Giuly : "Je n'ai rien à voir dans l'histoire Sessegnon"