Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Affaire Blatter : « L’humeur de Ronaldo ne sera jamais plus grande que son égo »

Cristiano Ronaldo, Real Madrid

Auteur d’un triplé mercredi soir face à Séville (7-3), Cristiano Ronaldo a répondu sur le terrain aux déclarations de Sepp Blatter. Cependant, Juninho estime que cette affaire ne méritait pas autant de bruit.

Large vainqueur du FC Séville mercredi (7-3), le Real Madrid a pu s’appuyer sur une grande performance de Crsitiano Ronaldo. Le Portugais a répondu aux déclarations de Sepp Blatter et n’a pas manqué d’effectuer un salut militaire pour célébrer son premier but adressé au président le la FIFA. « Messi et Ronaldo sont deux joueurs exceptionnels, mais avec des styles différents. Messi est un bon garçon. Tous les pères et mères aimeraient l’avoir à la maison. C’est un homme bien. C'est pourquoi il est très populaire et a toujours beaucoup de votes. En plus, il joue très bien et marque beaucoup de buts. L’autre (Ronaldo, ndlr) est comme un commandant sur le terrain », avait indiqué Blatter au sujet de Cristiano Ronaldo.

« UN PETIT PROBLÈME QUI A SUCITÉ TROP DE RÉPONSES »

Cependant, Juninho, l’ancien milieu de terrain de l’OL, a regretté l’ampleur prise par l’affaire. « Je pense que Blatter essayait juste de s’amuser. Mais l’humeur de Ronaldo ne sera jamais plus grande que son égo. Après, c’est un joueur exceptionnel, et va l’être encore longtemps. Il a répondu en mettant un triplé hier, a estimé Juninho sur RMC. D’ailleurs, depuis son arrivée au Real, c’est le plus régulier de tous les grands joueurs. Pour moi c’est un petit problème qui a suscité trop de réponses. »

« UNE ERREUR DE COMMUNICATION »

« Blatter s’est emmêlé dans ses propos. Il a fait des allusions qu’un président de la FIFA n’a pas à faire. Il en a déjà énervé plus d’un depuis qu’il est en poste. Cristiano Ronaldo, on peut ne pas l’aimer, mais on ne peut pas le critiquer comme ça quand on est président de la FIFA, avait, quant à lui, indiqué Luis Fernandez. Dire qu’il dépense trop d’argent chez son coiffeur, ce ne sont pas des termes qu’il peut se permettre d’employer. Il n’est pas là pour dire qu’il préfère Lionel Messi. Il peut le penser mais il n’a pas besoin de le dire. (…) Il a fait une erreur de communication. »

Articles liés