Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Chelsea

Mercato - Chelsea : Comment Manchester United et Manchester City ont loupé Hazard…

Eden Hazard

Considéré -à l'heure actuelle- comme l'un des meilleurs joueurs de Premier League, Eden Hazard aurait fait l'objet d'une lutte intense lors du mercato estival 2012. Si le Belge a rejoint Chelsea, les deux Manchester étaient intéressés...

Comme nous vous le révélions dans Le 10 Sport début janvier, le PSG souhaite enrôler Eden Hazard au mois de juin prochain. Considéré -à l'heure actuelle- comme l'un des meilleurs joueurs de Premier League, le Belge n'en finit plus de faire parler sur le marché des transferts. Déjà, avant de signer à Chelsea, celui qui a mené le LOSC jusqu'au titre de champion de France aurait pu atterir dans deux gros clubs outre-Manche...

EXCLU Mercato - PSG : Paris veut Hazard… en juin !

DES DOUTES ET UN PRIX TROP ÉLEVÉ...A en croire le , qui relaie l'information sur son site internet mercredi, Hazard aurait été dans le viseur de Manchester United et Manchester City lors du mercato estival 2012. « Nous l’avons suivi pendant un long moment et même pensé à mener l’intérêt jusqu’au bout, a indiqué une source proche des Red Devils. C’était clair qu’il avait une grande habilité avec le ballon mais nous étions réservé sur son cas. C’était lui ou Shinji Kagawa. A la fin, on a décidé de prendre Kagawa. » Du côté des Citizens, c'est bien la somme demandée par le LOSC (38 millions d'euros) qui a refroidi les ardeurs. « Il était au sommet de notre liste mais l'indemnité était folle », a confié un proche.

« AUCUNE CHANCE QU’IL NOUS QUITTE »Interrogé sur la possibilité de céder Hazard dans le futur, José Mourinho -le coach des Bleues- avait écarté cette idée d'un revers de main. « En ce qui concerne un éventuel départ d’Hazard, ce n’est pas vrai. Je ne suis pas inquiet. Si sa valeur était de 40 millions d’euros quand Chelsea l’a acheté, il est aujourd’hui deux ou trois fois meilleur, il a donc une valeur folle sur le marché. En plus de cela, ce n’est pas un joueur que nous avons l’intention de vendre. Donc, entre notre pancarte "il n’est pas à vendre" et sa valeur sur le marché, je pense qu’il n’y aucune chance qu’il nous quitte. »

Articles liés