Accès direct au contenu

Foot - Chelsea

Chelsea : «José Mourinho ? Si tu venais de t'engueuler avec ta copine, il le voyait…»

Fort d’un énorme palmarès, José Mourinho a marqué de nombreux joueurs, à l’image de Benni McCarthy, l’ancien attaquant du FC Porto.

Adulé ou détesté, José Mourinho ne laisse personne indifférent. Fort d’une personnalité hors du commun, le Portugais a triomphé dans de nombreux clubs. En 2004, il a remporté la Ligue des Champions sur le banc du FC Porto. Pour le compte d’une interview accordée à So Foot, Benni McCarthy, l’ancien buteur du club portugais, se souvient de la méthode du Special One.

« Il nous donnait des DVD personnalisés pour chaque joueur »

« Il sait comment gagner. Tu vois Arsenal gagner la Ligue des champions ? Tu vas me dire non, car il y a le Barça, le Real, City, le Bayern, la Juve… Quand on l'a gagnée en 2004, il y avait un paquet d'équipes meilleures que nous. Chelsea, Milan AC, Valence, Barcelone, Lyon… C'était seulement dans nos rêves qu'un tel exploit était réalisable. C'était mission impossible, et on l'a remportée parce qu'il était fantastique. Il est très bon tactiquement et il connaissait ses adversaires par cœur. Il nous donnait des DVD personnalisés pour chaque joueur. Par exemple, on jouait contre Milan, j'avais une séquence axée sur Maldini et Nesta. Je regardais leur points forts, leurs faiblesses et je pouvais voir mes forces. Pareil pour nos défenseurs avec les attaquants adverses. Et puis, psychologiquement, on était très forts ».

« Il décryptait le langage corporel »

« Le matin, quand tu arrivais à l'entraînement, il voyait ta tête. « Benni, aujourd'hui, tu n'es pas très heureux. Il y a un problème. » Il t'appelait, tu passais le voir dans son bureau et il te disait : « Ne me dis pas que tout va bien. Je connais ton visage, ce n'est pas le Benni que je connais. » Si mon enfant avait pleuré toute la nuit, il me disait d'aller dormir et de m'entraîner après. Si tu venais de t'engueuler avec ta copine, il le voyait… Il voyait tout. Il décryptait le langage corporel, c'était un très bon psychologue », a-t-il ajouté.

Articles liés