Accès direct au contenu

FEU D’ARTIFICE

La nba assise sur un baril de poudre

Gilbert Arenas, montré du doigt pour avoir stocké un arsenal dans son casier, a mis le feu aux poudres. «75% des joueurs NBA possèdent une arme à feu», selon Devin Harris. Comment et pourquoi en est-on arrivé là ?

L'incident entre Gilbert Arenas et Javaris Crittenton aura au moins eu ce mérite là : mettre le doigt sur vrai problème inhérent au basket américain : la possession d'armes à feu. Eclairage.

Que dit le règlement de la NBA ?
Le règlement NBA est pourtant explicite. Si les joueurs ont le droit de posséder des armes à feu, ils ne doivent en aucun cas les porter dans un bâtiment de la NBA ou lors de voyages liés à la NBA.

Etats-Unis : véritable poudrière
Les chiffres étendus à la population US sont inquiétants. Sur les 300 millions habitants que compte le pays des cowboys, pas moins de 80 millions possèdent une arme ! Ce qui revient à dire que 45% des foyers en ont une à leur domicile. De plus, on dénombre pas moins de 10 000 morts par an aux Etats-Unis alors que les Américains sont seulement 8% souhaitent l'interdiction du porte d'armes.

Le cas Arenas est-il isolé ?
Non, si l'on en croit Devin Harris, meneur de talent des New Jersey Nets et ancien des Dallas Mavericks : «75% des joueurs NBA possèdent un arme à feu. Beaucoup de nos confrères ont déjà été souillés et nombre d'entre eux y ont laissé la vie. Que Dieu les garde en paix», affirme Devin Harris.

A quoi sert une arme en NBA ?
Devin Harris a apporté une première pierre à cette explication. Charles Barkley, ancienne gloire des années 1990 et favorable à la possession d'armes à feu, continue de consolider l'édifice de cette terreur : «Tout le monde sait que nous avons beaucoup d'argent et ces mêmes personnes connaissent parfaitement le calendrier de chaque équipe NBA. C'est un stress permanent. Personnellement, je possède un pistolet depuis 1984 et je me sens plus en sécurité».

Une pléiade de précédents (entre autres)
- Delonte West : En septembre dernier, l'arrière de Cleveland a été arrêté pour excès de vitesse par la police pour port illégal d'armes à feu. Celui-ci était en balade sur sa moto (Une Can-Am Spyder pour les connaisseurs, autrement dit une moto à trois roues). Plus surprenant, West avait caché deux pistolets chargés dans son pantalon et un fusil à air comprimé dans le coffret de sa guitare !

- Sebastian Telfair : En 2006, l'ancien arrière des Celtics fait l'objet d'une enquête de la police de l'état de New York pour des rapports suspecte avec le sombre rappeur Fabolous. Ce dernier a reçu une balle dans la jambe à la sortie de la discothèque Justin's dont le propriétaire n'est autre que Sean Combs, alias P Diddy. Telfair était présent ce soir-là et s'était fait voler une chaîne d'une valeur de 50 000 dollars. De plus, début 2006, le joueur alors à Portland avait écopé d'une amende pour avoir caché un pistolet dans l'avion privé des Trail Blazers. Il avait alors tout mis sur le dos de sa femme !

- Latrell Sprewell : Dans les années 1990, l'ancien joueur incontrôlable des Knicks avait persécuté Jérôme Kersey avec une arme chargée à la suite d'une discussion musclée entre les deux hommes.

Pour la petite histoire
Savez-vous pourquoi la franchise de Washington, équipe actuelle de Gilbert Arenas, a pris le nom de Wizards en 1997 ? Parce que son propriétaire Abe Pollin avait jugé terme de Bullets (qui veut dire munitions) trop violent pour être maintenu.