Accès direct au contenu

Journal du sport, actualité sportive

Ya pas que largent Marouane

Premier post (bienvenue, j'espère que ce blog va vous plaire, blablabla') pour un blog 100% partisan. J'aime Bordeaux. J'aime les Bleus (sans Raymond de préférence !). Mais à mon grand désespoir, j'ai l'impression que pour Marouane Chamakh, en revanche, il va falloir faire sans. Faut dire qu’il y a quand même de la concurrence et qu’avec toute l’estime que je porte à mes Girondins, ils ne font pas le poids. Le président Triaud a beau mettre la pression, dire qu’il ne le comprend pas, qu’il veut une décision rapide, sans doute la dernière carte, d’ailleurs, pour ne pas crouler sous les propositions et l’amener à prolonger, rien n’y fait. Parce que tout le monde n’a pas la classe d’Arsène Wenger, qui a annoncé être intéressé sans pour autant se précipiter pour le faire signer six mois en avance. La presse anglaise ne nous raconte pas chaque semaine que Liverpool a des problèmes d’argent et va devoir vendre soit Gerrard, soit Torres au prochain mercato ? Cela ne les empêcherait pas en tout cas, d’après nos voisins d’outre-Manche, de mettre 28 millions d’euros sur la table (salaire pour 5 ans + prime à la signature) pour me piquer MON Marouane (Oui, je dis mon Marouane, comme mon Yoann, mon Alou, mon Cédric. Et quand les défaites viendront, les Mon disparaitront, évidemment).


Et voilà que maintenant Barcelone, d’après la toujours très bien informée Cadena Ser, voudrait en faire une doublure de luxe de Zlatan Ibrahimovic… Real, Chelsea, Manchester, Milan, à votre tour. De toute façon tout le monde s’y met à le vouloir, Marouane. A Chaban-Delmas, on va se contenter de profiter des six derniers mois avec lui, en espérant qu’il nous fasse le package « spécial regrets ». 20 buts sur la deuxième partie de saison, un deuxième titre de champion de France, une coupe de France, une demi-finale de Ligue des Champions, et on se quittera bons amis. De toute façon, notre deuxième Président, Laurent Blanc, l’a dit mille fois au sujet de Gourcuff, une individualité ne fait pas tout. Mais si Gourcuff partait aussi. Et si toi, Lolo, tu partais aussi, le collectif serait toujours le roi ? Moi je dis qu’on serait mal…