Accès direct au contenu

RANCUNIER

Saadane Voila notre reponse aux detracteurs

Rabah Saâdane, malgré le manque de sérénité lors de la courte victoire face au Mali (1-0), savoure ce succès qui devrait calmer la folie autour des Fennecs. Par ailleurs, retrouvez deux informations importantes à la fin de cette interview.

Avec cette victoire contre le Mali, peut-on dire que la Can commence enfin ?
Elle a déjà débuté contre le Malawi... Comme vous le savez, nous avons perdu pour plusieurs raisons objectives. Le climat et l'horaire du match. Jouer à 15 heures, sous une telle chaleur, c'est tout simplement inhumain ! Nous avons souffert physiquement ce qui nous a totalement empêché de développer notre jeu.
Y-a-t-il un autre facteur qui puisse vous inquiéter ?
Oui, en effet. L'état des pelouses me préoccupe de plus en plus. Là, je crois vraiment qu'il faut tirer la sonnette d'alarme. Dans deux ou trois matches, il sera impossible de jouer sur un tel terrain en raison de la trop grande quantité de sable.
 On vous a senti assez remonté a la fin du match...
Cette victoire symbolise une revanche à l'encontre de tout ceux qui nous ont critiqué ces derniers jours. Beaucoup de médias algériens se sont montrés extrêmement sévères et injustes. Ce succès, face à une coriace formation malienne, reste la meilleure réponse face à nos détracteurs qui considéraient que le stage au Castellet n'avait pas lieu d'être.
Par rapport à la débâcle du Malawi, le jeu des Fennecs a été beaucoup plus fluide. Comment expliquez-vous cette métamorphose ?
Nous avons demandé à nos joueurs de faire circuler le plus longtemps possible le ballon dans la moitié de terrain adverse, le tout en essayant de poser le ballon afin d'éviter les dépenses d'énergie inutile comme lors de la dernier rencontre. Ce que nous avons produit comme jeu et comme efforts physiques ce soir était très difficile à réaliser dans un stade fermé comme celui de Luanda. La grande réussite, c'est que mes joueurs ont su gérer leur effort physique et surtout : respecter mes consignes !
Avec ce succès, votre objectif reste d'accéder au second tour ?
Bien sur, nous sommes toujours aussi déterminés à accéder aux quarts de finale. Mais nous devrons nous montrer très vigilants face à l'Angola qui jouera une seconde finale. Nous avons les moyens de fournir un jeu bien plus conséquent et séduisant. Surtout que le match se jouera en nocturne...

BREVES EN VRAC
Mourad Meghni pressenti face à l'Angola
Selon une source proche du staff médicale, le milieu de terrain de la Lazio Rome pourrait effectuer son grand retour lors de l'ultime rencontre du groupe A, prévue lundi, face à l'Angola, pays organisateur. Souffrant d'une tendinite depuis plusieurs semaines, l'ancien sochalien suit actuellement des soins intensifs. Sa participation à ce match capital devrait se décider avant dimanche.
Belhadj dément les pressions de Porstmouth
Contrairement à ce que les médias algériens ont évoqué dernièrement en parlant de pressions exercées par Porstmouth pour faire revenir son joueur, Nadir Belhadj nous a confirmé que les dirigeants n'avaient absolument pas tenté d'influer sur la Fédération algérienne en vue de le récupérer avant la fin du premier tour.