Accès direct au contenu

Bon ou mauvais choix pour l’OM

Que sont devenues les fausses recrues de l’OM

le10sport

Pour son recrutement, l'OM avait coché cet été plusieurs noms sur ses tablettes. Ces joueurs ne porteront finalement pas le maillot marseillais. Que sont-ils devenus ?

RETO ZIEGLERPour remplacer Taye Taiwo parti au Milan AC, Reto Ziegler semblait être le candidat idéal : libre et plutôt bon. A 25 ans, cet international suisse a déjà connu quatre championnats différents. Grillé par le Tottenham de Jacques Santini à 18 ans, Ziegler a tenté sa chance en Allemagne (Hambourg) puis en Italie (Sampdoria). Progressivement, il s’est imposé comme une valeur sûre de Serie A au poste de latéral gauche, jusqu’à devenir incontournable la saison passée. Suffisamment pour attirer l’œil de plusieurs écuries européennes. Marseille s’est naturellement penché sur son cas mais c’est finalement la Juventus Turin qui a eu le dernier mot. La Vieille Dame lui a offert un contrat de quatre ans et l’opportunité de réaliser un rêve. « C’est un bonheur fou pour moi, a déclaré le Suisse à sa signature. La Juve est mon club de cœur ».

OSCAR WENDTCandidat pressenti, lui aussi, à la succession de Taiwo sur le côté gauche, Oscar Wendt sortait d’une saison plus que réussie au FC Copenhague, club avec lequel il a décroché quatre titres de champion du Danemark (2007, 2009, 2010 et 2011). En fin de contrat, l’arrière gauche suédois a notamment intéressé le Benfica Lisbonne, qui lui a fait une proposition. Comme d’autres écuries européennes, visiblement. « Wendt disposait de nombreuses offres alléchantes, je suis très satisfait qu'il ait opté pour notre club », a déclaré le directeur sportif de Mönchengladbach, Max Eberl. C’est effectivement au Borussia qu’Oscar Wendt a choisi d’aller. Un club qui a, il faut le souligner, terminer seizième de Bundesliga l’an passé. Sur dix-huit…

VURNON ANITAAux rumeurs qui envoyaient Vurnon Anita à Marseille, Harry Lulofs – son agent – a répondu ceci : « J'ai appelé l'OM pour leur demander si leur intérêt était fondé. La porte semble ouverte. Ce n'est pas un club où l'on dit non par avance. Mais mon client aimerait rester à Amsterdam ». Et c’est, pour le moment, ce qu’il s’apprête à faire : rester à l’Ajax. Sous contrat avec l’écurie hollandaise courant désormais jusqu’en 2014, Anita est estimé par la presse anglaise à près de 15 millions d’euros. Un prix qui a gonflé depuis l’intérêt de Chelsea et Liverpool. Marseille a donc rapidement laissé de coté cette piste qui lui posait, de toute façon, un plus large problème. A la recherche d’un latéral gauche, Vurnon Anita (1,66 m pour 63 kg) occupe ce poste depuis son arrivée en sélection néerlandaise, mais il souhaite monter d’un cran. Le milieu de terrain de l’OM étant déjà très largement fourni, ce joueur ne doit donc laisser aucun regret aux Phocéens.

ALBERTO GILARDINOComme chaque intersaison depuis l’arrivée de Didier Deschamps, le nom d’Alberto Gilardino revient sur le devant de la scène. Notamment parce qu’il était l’une des cibles prioritaires du coach olympien à son arrivée. L’attaquant italien l’avait toutefois gentiment envoyé promener, préférant rester à la Fiorentina et marquer 13 buts en 40 matchs. Des prestations qui ne lui permettent pas d’être sollicité plus que de raison, malgré ses récentes envies de départ : « Je n'ai aucune garantie de rester. Cela dépendra beaucoup de mes chances de parler avec quelqu'un au club qui m'expliquera quelles sont leurs intentions. » A 15 millions d’euros, et un salaire digne d’un international italien, difficile de voir Gilardino débarquer sur la Canebière. Même Villarreal, un temps intéressé, a déclaré le joueur « inaccessible ».

JORIS DELLEElinton Andrade ne donnant pas satisfaction, l’Olympique de Marseille s’est mis en tête de trouver une nouvelle doublure à Steve Mandanda. Avant que Gennaro Bracigliano (Nancy) ne gagne les rangs marseillais, Joris Delle (Metz) a été sérieusement pisté. Portier de l’équipe de France Espoir, ce grand gabarit (1,90m pour 84 kg) avait le profil souhaité par les dirigeants : un gardien de but prometteur, capable de prendre la succession de Steve Mandanda, dont un départ est envisagé dans les deux années à venir. Après s’être cassé les dents sur Benoît Costil qui a préféré devenir le n°1 au Stade Rennais, l’OM a opté pour l’expérience avec Bracigliano. Joris Delle, lui, a repris avec le FC Metz.