Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG/OL : Un cadre de l’OL se prononce sur l’avenir de Lacazette et Fekir !

Alexandre Lacazette, Nabil Fekir, OL

Malgré la très belle saison de l’OL, Nabil Fekir et Alexandre Lacazette pourraient quitter le club cet été. Une situation qui inquiète Maxime Gonalons, même si celui-ci ne fera rien pour les convaincre de rester.

À trois journées du terme du championnat, l’Olympique Lyonnais est toujours en course pour le titre de champion de France. Une performance surprenante que le club lyonnais doit notamment à son duo Alexandre Lacazette-Nabil Fekir, auteurs de performances de très haut niveau depuis le début de la saison. Ainsi, ces performances ont attiré l’œil des plus grands clubs européens, et les deux joueurs pourraient quitter le club rhodanien à la fin de la saison. Dans une interview accordée à RMC, le capitaine des Gones, Maxime Gonalons s’est prononcé sur l’avenir du duo de l’OL.

« JE N’AI PAS À CONVAINCRE QUI QUE CE SOIT »

« Moi, je n’ai pas à convaincre qui que ce soit. Ils ont la tête bien faite, il y a un Euro qui se profile dans un an… On va avoir le Grand Stade qui va arriver, on a le bonheur et la chance de pouvoir retrouver la Ligue des champions. C’est beaucoup de facteurs qu’il faut prendre en compte. Quand on est bien dans une équipe, qu’on est épanoui, parfois il faut se poser les bonnes questions et rester. Après, leur avenir leur appartient. Chacun est différent, chacun voit sa carrière différemment », a-t-il expliqué.

PSG : LACAZETTE OU FEKIR EN APPROCHE CET ÉTÉ ?

Selon les informations fournies par L’Equipe, ce mercredi, « Paris souhaite recruter un attaquant capable d’évoluer sur le côté et ses deux priorités se nomment Alexandre Lacazette et Nabil Fekir. Il n’est pas question d’attirer simultanément les deux internationaux formés à l’OL, mais enrôler l’actuel meilleur buteur du championnat ou bien séduire le néo-bleu d’origine algérienne est une perspective qui prend chaque jour un peu plus de consistance du côté de la capitale », était-il écrit dans les colonnes du quotidien sportif.

Articles liés