Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : « Si, un jour, on a une opportunité sur un très bon jeune joueur étranger… »

Vincent Labrune, OM

Le mercato estival de l’OM a été axé sur les jeunes joueurs français. Le président Vincent Labrune a évoqué l’avenir du recrutement olympien.

Thauvin, Imbula, Mendy, Lemina,… Cet été, l’OM a fait parler en recrutant des joueurs français. Un recrutement bel et bien assumé par les dirigeants olympiens. Mais l’OM pourrait revoir ses plans à l’avenir comme l’a indiqué Vincent Labrune dans les colonnes de France Football.

MONACO ET PSG, LES DEUX EXCEPTIONS

Interrogé sur les recrues "made in France", Vincent Labrune a évoqué les limites de ce type de recrutement : « D'un point de vue fiscal, ce n'est pas notre intérêt. En recrutant des étrangers, on pourrait faire des économies par le biais du régime des impatriés. Paris compte dix-sept joueurs impatriés et nous, un seul (NDLR : Lucas Mendes). Le problème, c'est que les très bons joueurs étrangers n'ont aucun intérêt à venir en France vu le niveau des prélèvements. Sauf à Paris et à Monaco, où ils touchent des rémunérations nettes d'impôts. Au lieu de recruter des joueurs de deuxième ou troisième niveau international, nous avons préféré le premier choix français. »

« CONTRECARRER LES POLITIQUES DE STARS »

Après avoir justifié son choix, Vincent Labrune n’a pas écarté l’arrivée d’un joueur étranger à l’avenir : « Si, un jour, on a une opportunité sur un très bon jeune joueur étranger, on ne se l'interdira pas. L'idée, c'est de faire grandir ensemble une génération de joueurs qui, en s'appuyant sur un projet collectif, pourra contrecarrer les politiques de stars mises en oeuvre par ailleurs et que l'on ne peut pas suivre. »

Articles liés