Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Ligue 1

Mercato - OM : Quand Pierre Ménès ironise sur la longueur du feuilleton Bielsa…

Alors que Marcelo Bielsa est annoncé avec insistance du côté de l’Olympique de Marseille depuis plusieurs jours, la réponse de l’Argentin se fait toujours attendre…

Comme Le 10 Sport vous le révélait en exclusivité il y a quelques jours, l’Olympique de Marseille est aujourd’hui en discussions avancées avec Marcelo Bielsa dans le cadre de la succession de José Anigo au poste d’entraîneur du club phocéen. Présent la semaine dernière en France pour visiter les installations du club et jauger le niveau actuel de l’équipe, l’entraîneur argentin passé notamment par l’Athletic Bilbao réserve pour le moment sa réponse.

« C’EST MOI OU C’EST LONG BIELSA ' »

Revenu en Argentine ce week-end pour consulter ses proches, l’ancien sélectionneur de l’Argentine (1998-2004) et du Chili (2007-2010) se montre extrêmement discret quant à l’évolution des discussions avec l’OM. De quoi attirer l’attention du journaliste Pierre Ménès… « C'est moi ou c'est long Bielsa ? », a ainsi ironisé le consultant-vedette de Canal+ sur son compte Twitter aujourd’hui.

DI MECO : « BIELSA EST ATTENDU COMME LE MESSIE À MARSEILLE »

Interrogé par RMC sur Marcelo Bielsa, l’ancien Marseillais Éric Di Meco a livré son point de vue sur la situation. « Apparemment, Bielsa est attendu comme le messie à Marseille. Beaucoup doutaient qu’un grand entraîneur puisse arriver à l’OM et son nom a malgré tout fait fantasmer les supporters. Mais je le répète encore une fois, il y a des cadres qui vont partir et il faut aussi voir quelle sera l’équipe de l’OM la saison prochaine. Est-ce que sa méthode est exportable en Ligue 1 ? Si elle a marché ailleurs, alors pourquoi pas en France ? Et puis il ne faut pas oublier tous ces joueurs français qui, une fois partis à l’étranger, nous expliquent à quel point on y travaille plus qu’en France, à quel point c’est merveilleux, à quel point ils sont désormais devenus attentifs à leur hygiène de vie, à leur diététique… S’ils sont capables de faire les efforts lorsqu’ils jouent dans des grands clubs ailleurs, alors c’est qu’ils peuvent le faire en France également », a confié l’ancien joueur phocéen avant de poursuivre.

Articles liés