Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato : Cristiano Ronaldo - Messi, le PSG peut-il réaliser un coup de cette ampleur ?

Full crédit, le PSG version qatari peut s'offrir n'importe quel joueur sur le marché. À priori. Car dans les coulisses, le club du président Al-Khelaïfi respecte ou se heurte aux codes du marché. Explications.

Au PSG, Nasser Al-Khelaïfi concentre tous les pouvoirs, sauf celui de faire le onze de l'équipe. Mais le président qatari délègue aussi, comme ce fut le cas lorsqu'il confiait le recrutement du PSG à Leonardo. En toute confiance. Les deux hommes sont restés très liés comme l'a récemment confirmé le Brésilien lors d'une interview à Téléfoot, accordée cinq mois après son départ.

« Si on a pense a Ronaldo ? oui »

C'est d'ailleurs dans la bouche de l’ancien directeur sportif du PSG que l'on a "appris" que le PSG s'est sérieusement penché cet été sur Paul Pogba et...Cristiano Ronaldo. « Pogba, évidemment qu’il a le niveau du PSG. On a pensé à lui mais la Juventus a été un peu plus rapide, a confié Leo (…) Si on a pensé à Ronaldo ? Oui. Mais on n’a pas tout fait pour l’avoir. Ce n’est pas possible de partir du Real Madrid, c’est la vérité. On n'a jamais fait de choses écrites, on n’a pas insisté parce qu’on savait que c’était impossible. »

Messi est sous contrat avec Adidas, c'est un frein

Impossible pas seulement sur le plan financier, sur le plan "éthique" aussi. Comme l'a rappelé récemment Nasser Al-Khelaïfi au sujet de Pogba : « Nous respectons beaucoup la Juventus Turin et si nous nous intéressons à un de leurs éléments, nous parlerons d’abord avec les dirigeants du club, pas avec le joueur directement. » Voilà la ligne de conduite que s'est fixée le président du PSG. Traiter de club à club, entre "gentlemen". Concernant Leo Messi, bien sûr que le PSG pourrait casser sa tirelire pour s'offrir le génie argentin, ami intime de Pocho Lavezzi. Mais dans ce dossier, au-delà de la difficulté à attirer Leo dans la capitale française, un autre frein de taille s'impose : son équipementier.

Bien que Messi joue au Barça, dont l'équipementier est le même que le PSG (Nike), Adidas rêve de voir son ambassadeur porter un jour le maillot de l'un de "ses" clubs. Comme le Bayern Munich ou Chelsea par exemple. En prenant des renseignements sur ces dossiers "brûlants", le PSG s'est déjà aperçu que l'argent n'achète pas tous les talents.

Articles liés