Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Chelsea

Mercato - Chelsea : Une nouvelle offre de 36 M€ formulée par Mourinho ?

Désireux de renforcer son arrière-garde, José Mourinho serait prêt à mettre le prix pour s’attacher les services de John Stones.

Avec John Terry (34 ans) et Gary Cahill (29 ans), la charnière centrale de Chelsea se fait de plus en plus vieillissante. Dans l’optique de suppléer ses deux vétérans, José Mourinho aurait coché le nom du très prometteur John Stones. Après avoir fait une première offre de 28M€, refusée par Everton, les dirigeants londoniens auraient formulé une autre offre pour arracher le jeune central anglais au club de la Mersey. Après Kurt Zouma (20 ans), arrivé il y a un an en provenance de l’AS Saint-Etienne, le Special One continue son processus de rajeunissement de sa défense centrale.

36M€ POUR UN JOUEUR DE 21 ANS ?

Très intéressé par la venue de John Stones, José Mourinho ferait le forcing pour convaincre Everton de laisser son joueur rejoindre Chelsea. Si la première offre des Blues a été refusé, le board londonien aurait fait parvenir une seconde offre de 36M€ pour s’attacher les services du néo-international anglais (4 sélections - 0 but). Une offre conséquente pour un si jeune joueur mais les prix des joueurs anglais ont tendance à être multiplié par 2, étant donné la rareté des bons footballeurs britanniques. Un autre exemple de cette tendance : le transfert de Raheem Sterling (20 ans) à Manchester City contre un chèque de 68M€.

« LE MARCHÉ DES TRANSFERTS N’A PAS DE LIMITE »

Interrogé au sujet de la probable signature de John Stones et de son prix exorbitant, a affirmé que le marché des transferts ne répondait à aucune règle : « C’est le prix du marché. Si tu veux le joueur, tu dois payer. Si tu ne le veux pas, tu ne payes pas. C’est aussi simple que cela. Le marché des transferts n’a pas de règle ou de limite. Le prix ? C’est le marché. Voilà pourquoi les petits clubs, s’ils possèdent des joueurs anglais intéressants, peuvent profiter de la situation. Je ne les critique pas. Ils veillent à leurs intérêts. Après si les grands clubs ne veulent pas dépasser les limites, ils prennent leurs propres décisions. » a-t-il précisé.

Articles liés