Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone/Liverpool : La nouvelle pépite allemande qui fait rêver Klopp et Luis Enrique

D’après la presse allemande, le FC Barcelone et Liverpool lorgneraient avec insistance sur le nouveau prodige du football allemand.

Même si Luis Enrique peut compter sur un effectif pléthorique, qui ferait rêver n’importe quel coach au monde, son intention serait de renforcer son FC Barcelone cet hiver. Après une longue période d’interdiction de recrutement, les Catalans suivraient plusieurs joueurs, afin de doubler les postes et de donner la chance à certains cadres de souffler. Ainsi, Arda Turan viendra apporter une solution en plus dans le secteur offensif, mais il pourrait ne pas être la seule recrue dans ce secteur lors du mois de janvier.

Le Barça et Liverpool à la lutte pour Meyer ?

Selon les informations de Sport Bild, le FC Barcelone suivrait actuellement Maximilian Meyer, l’énième pépite du centre de formation de Schalke 04. Le dossier ne devrait pas être des plus simples car le prodige de 20 ans, qui compte déjà une sélection avec la Nationalmannschaft, serait également dans le viseur de Liverpool, du Milan AC et du FC Séville. Les Reds pourraient être des adversaires sérieux pour les Blaugrana, puisque le coach Jürgen Klopp connaîtrait très bien le joueur et en aurait fait l’une de ses priorités.

Marquinhos jette un froid sur son avenir…

Le FC Barcelone vise aussi à renforcer son secteur défensif et la cible favorite des dirigeants catalans, n’est autre que Marquinhos, le jeune défenseur du Paris Saint-Germain. Interrogé sur l’intérêt qui lui est porté par les Blaugrana, le Brésilien a laissé planer le doute. « Mon nom circule régulièrement du côté de Barcelone, Manchester United ou Chelsea ? Ça me fait plaisir. Ça signifie qu’on travaille bien » a-t-il confié, dans les colonnes du Journal du Dimanche, avant de lancer un appel à Laurent Blanc. « Je vais continuer à travailler pour obtenir ma place. Mais c’est vrai qu’il arrivera un moment où j’en voudrai plus. On ne peut pas toujours s’habituer au banc ».

Articles liés