Accès direct au contenu

Pas sans lui

Real : Mourinho impose Pepe

Arrivé en 2007 en provenance de Porto, Pepe n’a pas tardé avant de trouver sa place au sein de la défense centrale du Real. Le portugais ne fait pourtant pas l’unanimité à Madrid, et ce depuis quelques années. Auteur de gestes dangereux et de coups de folies, il ne doit sa présence qu’à Mourinho.

Ses qualités athlétiques font de lui l’un des tout meilleurs défenseurs au monde. Dur sur l’homme, rapide et souvent bien placé, Pepe traine pourtant une réputation de joueur dangereux, dans le mauvais sens du terme.

Pepe pète les plombs
On se souvient notamment de ses agressions sur Leo Messi, plus particulièrement de la main de l’argentin sous ses crampons. Ou encore du coup de pied lancé sur les genoux d’Arbeloa, qu’il avait confondu avec un de ses adversaires. Mais son fait d’arme le plus marquant reste cette agression sur un joueur de Getafe en 2009. L’international portugais lui avait tout simplement asséné 2 coups de pieds d’une violence extrême alors que le ballon se trouvait à un bon mètre des deux hommes. De tels incidents, et bien d’autres encore, ont bien sûr incité Florentino Pérez à vendre au plus vite son défenseur. Mais Mourinho souhaite étonnement conserver son joueur.

Mourinho en sauveur
Selon la presse espagnole, Mourinho aurait même imposé Pepe à son président, l’obligeant même à lui proposer une prolongation de contrat d’un an. Demande que Pérez ne peut refuser, de peur de se fâcher avec son coach qui ne se voit pas remporter une Ligue des champions sans Pepe. En réalité, Mou sait pertinemment qu’il ne peut battre le Barça qu’avec un jeu agressif, ce dont Pepe est le symbole. En attendant sa prochaine agression, il ne risque rien tant que Papa Mou est là. 

Eric Bethsy