Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Zlatan Ibrahimovic accro aux consoles de jeux ?

Ambassadeur de la nouvelle console de Microsoft, Xbox One, Zlatan Ibrahimovic s’est confié sur sa passion pour les jeux vidéo dans le Nouvel Observateur.

Si sa passion est d’anéantir les défenses adverses quand il est sur un terrain de foot, Zlatan Ibrahimovic a d’autres passions dont les jeux vidéo. Le buteur suédois dévoile même certains détails de sa vie privée en relation avec ces jeux vidéo. Zlatan Ibrahimovic serait-il accro ?

UNE SALLE DÉDIÉE AUX JEUX VIDÉO

« Oui, je suis un gros joueur de jeux vidéo, même si ça ne se voit pas. Je joue au foot, mais je passe aussi beaucoup de temps assis devant ma console. Jouer, c'est mon moment. J'aime être seul. Je vais paraître geek, mais je me suis construit une salle uniquement pour jouer. Je ferme la porte, et je me coupe du monde, pour pouvoir jouer plusieurs heures. Juste pour avoir mon moment rien qu'à moi. Avant, mes enfants venaient souvent m'embêter, alors je leur ai acheté leur propre Xbox. »

ZLATAN ET SES FILS

« En ce moment, on joue au jeu "Lego : Marvel Super Heroes". J'espère être un bon père. Ce sera peut-être plus dur quand ils seront plus vieux et qu'ils voudront des jeux d'adultes ou sur internet. arfois, je me réveille vers 7h, je vais dans leur chambre et ils sont déjà en train de jouer. Je les dispute, et je leur explique qu'ils doivent dormir pour être en forme pour l'école. Alors je débranche la console pour qu'ils ne jouent pas. Mais le lendemain, quand je reviens, c'est la même chose : ces crapules ont trouvé le câble et rebranché la console. [Rires] »

LE JEU EN LIGNE

« Je dirais que je joue 80% du temps en ligne. Donc, oui, j'ai mon gamertag, mais je ne vous le donnerais pas. [Rires] En général, j'aime bien finir un jeu puis m'attaquer au mode multijoueurs en ligne. Sauf pour les jeux de tirs, où je ne joue qu'en ligne. Sur les "Call of Duty", je ne touche quasiment plus à la campagne et je vais directement au multijoueurs. Souvent, quand ils m'entendent parler, ils m'interrogent : "C'est toi Zlatan ?" Et je réponds "non, non". Mais ils continuent et me questionnent : "Est-ce que tu as deux enfants ? Est-ce que tu es Suédois ? Est-ce que tu joues au foot ?" Je me contente de répondre "oui" tout le temps, et finalement ils concluent que je ne suis pas Zlatan. »

Articles liés