Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Polémique : L’incroyable décision du PSG après la sanction d’Ibrahimovic !

Nasser Al-Khelaïfi, PSG

Après la sanction dont a écopé Zlatan Ibrahimovic, le Paris Saint-Germain a décidé de ne pas se laisser faire et a publié un communiqué qui vise les médias.

Surpris par une caméra à Bordeaux, Zlatan Ibrahimovic a été lourdement sanctionné par la commission de discipline de la LFP qui l’a suspendu pour quatre rencontres. Cela risque donc de rendre encore plus compliquée la fin de saison des Parisiens. Par conséquent, la direction du club de la Capitale a décidé de prendre une mesure très importante. Les joueurs du PSG n’ont plus le droit de s’adresser aux micros de Canal+, la chaîne qui a dévoilé les images du Suédois.

PSG - Polémique : L’énorme coup de gueule de Zlatan Ibrahimovic après sa suspension !

« PLUS AUCUNE DÉCLARATION DEVANT LES CAMÉRAS DE CANAL PLUS »

« Soucieux d’éviter tout nouveau malentendu et afin de préserver l’intérêt et la régularité du championnat à sept journées de son terme, les dirigeants du Paris Saint-Germain ont pris la décision de ne plus faire de déclarations publiques auprès des journalistes et devant les caméras des chaînes du groupe Canal Plus jusqu’au samedi 30 mai. Cette mesure s’appliquera, quels que soient les lieux et les circonstances (interviews, conférences de presse, etc..) à leurs joueurs et leurs staffs professionnels soumis à une forte pression engendrée par les enjeux de fin de saison », peut-on dans le communiqué publié sur le site officiel du PSG.

« LE PSG NE VEUT PAS PRENDRE LE RISQUE DE S’EXPOSER »

« Lourdement sanctionné, le Paris Saint-Germain qui est l’un des clubs les plus médiatisés et qui génère les plus fortes audiences télévisées ne veut pas prendre le risque de s’exposer à de nouvelles sanctions liées à des commentaires malencontreux provoqués par une décision arbitrale contestable. Le nombre de caméras et de micros des chaînes du groupe Canal Plus, qui entourent l’équipe en toutes circonstances, et la possibilité d’un jugement a posteriori après la diffusion d’images retenues comme preuves à charge par les juges de notre football, nous conduisent à adopter cette plus grande prudence ».

Articles liés