Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Deschamps répond à Tuchel pour Mbappé !

Toujours handicapé par un souci musculaire, Kylian Mbappé a pourtant été convoqué en équipe de France par Didier Deschamps. Une situation qui interpelle Thomas Tuchel. Et le sélectionneur a répondu à l’entraîneur du PSG.

Didier Deschamps doit faire face à de plusieurs polémiques concernant les joueurs qu’il a convoqués. Le Bayern Munich est ainsi très remonté contre la FFF qui appelé Lucas Hernandez, qui revient de blessure, pour les deux rencontres face à l’Islande et la Turquie. Mais ce n’est pas tout. Du côté du PSG aussi on s’inquiète pour Kylian Mbappé dont la cicatrisation de sa blessure à la cuisse pose problème. Et alors que l’attaquant parisien a quand même été convoqué, Thomas Tuchel affichait ses doutes sur la situation : « Je dois demander à Leonardo ce qu'on fait, mais c'est comme ça. Il doit suivre un traitement pendant quelques jours, mais je dois demander s'il y a un accord entre la Fédération et le PSG. »

«On va faire ça en toute sérénité en accord avec le joueur et ses sensations»

Présent en conférence de presse ce lundi, Didier Deschamps a ainsi répondu aux interrogations de Thomas Tuchel et Niko Kovac. Ancien entraîneur de clubs, le sélectionneur de l’équipe de France comprend les deux coachs pour avoir été dans la même situation : « Je comprends, nous avons des intérêts communs et lorsqu’il y a une trêve internationale, les intérêts des clubs divergents avec ceux de la sélection. Nous avons deux matches de qualification qui nous attendent, qui sont des matches importants, voire décisifs. Ce n’est pas comme si nous avions deux matches amicaux où là je peux avoir un peu plus de largesse, mais ça ne me gêne pas, j’ai déjà été entraineur de club. Ce sont leurs joueurs, qu’ils fassent tout pour les protéger. On veut faire les choses correctement, ça m’arrive d’échanger directement avec les entraineurs, mais aussi avec leur staff médical. On a toutes les données, donc on avisera. Ce n’est pas non plus comme si le match était ce soir ou demain, il est vendredi ! Donc on a le temps de voir l’évolution et de définir un programme sur la semaine. Ensuite on pourra prendre une décision. Je ne suis pas là pour prendre des risques outre mesure. (…) On va faire ça en toute sérénité en accord avec le joueur et ses sensations. »

Articles liés