Accès direct au contenu

À l’amende

PSG : le jour où Sakho fraudait dans le métro

Capitaine du PSG à seulement vingt-et-un ans, Mamadou Sakho a complètement changé de statut. Tant sur le terrain que dans la vie de tous les jours. Il est loin le temps où le petit « Mamad » fraudait dans le métro...

Mamadou Sakho n’a que vingt-et-un ans, mais le capitaine du PSG a déjà bien assuré ses arrières. Lancé dans le grand bain le jour de ses dix sept-ans, le 14 février à Athènes en Coupe de l’UEFA, il entame déjà sa cinquième saison avec les pros… Impressionnant de maturité, tant sur le terrain qu’en-dehors, le défenseur central parisien incarne l’avenir du PSG et, plus généralement, du football français. Laurent Blanc, qui l’a peu à peu incorporé au groupe France, ne s’y est pas trompé.

Sakho, du métro aux grosses voitures

Un nouveau statut qui fait de lui, déjà, l’une des stars du championnat de France. Et financièrement, cela se ressent. Comme le dévoilait Le Parisien en marge du Clasico, Mamadou Sakho est aujourd’hui le quatrième joueur le mieux payé du PSG (à égalité avec Momo Sissoko), avec un salaire brut mensuel de 320 000 euros. Une sacré manne financière pour le natif de la Goutte d'Or, dans le 18e arrondissement de Paris. « La vie n’est pas plus cool, mais elle est plus confortable, reconnaît-il dans le magazine Surface. Je suis passé de fraudeur du métro à conducteur de grosses voitures. Je ne vais pas m’en plaindre. » La RATP aussi.

Articles liés