Accès direct au contenu

MAUVAIS REFLEXE

Pourquoi Diarra a été aussi mechant

Capitaine de Bordeaux et des Bleus, pour le moment, Alou Diarra a pété un (petit) plomb en bousculant l'arbitre à Auxerre. Même après s'être excusé, il s'attend à une lourde sanction. Que risque-t-il vraiment ?Samedi soir, Stade de l’Abbé-Deschamps. Bordeaux mène 1 à 0 devant Auxerre peu après l'heure de jeu. Alou Diarra, auteur d’un tacle en retard, prend un carton jaune logique de la part de Wilfried Bien. Mécontent de son sort, le Bordelais s’approche de l’arbitre et le bouscule de ses deux grosses mains. Deuxième carton jaune, exclusion là aussi logique du capitaine girondin de l’équipe de France. Pourquoi en est-on arrivé là :

La version d’Alou Diarra (Sud Ouest) :
«Je savais qu'en prenant cet avertissement, j'allais être suspendu. C'est ce qui m'a énervé. J'ai eu un mauvais réflexe. Cela ne devrait pas se produire, mais l'erreur est humaine. Il n'y avait pas d'agressivité de ma part. Pour moi, il n'y a rien d'alarmant».

La version de Jean Tigana (Sud Ouest) :
«Sincèrement, je ne l'ai pas vu. J'étais en train de me retourner, car je trouvais que la faute (ndlr, le jaune) était déjà assez sévère. En plus, quand on connaît Alou, c'est quelqu'un de très gentil. Il s'est excusé. Il était désolé pour tout le monde. Ce n'est pas un joueur violent, mais surtout, il a une très bonne mentalité».

La version de Jean-Louis Triaud (France Football) : «C'est simplement une petite anecdote inscrite au chapitre des petits incidents. C'est plus une réaction qu'une agression. On en reparlera en commission de discipline avec l'arbitre».

La version que retient le 10 Sport :
Alou Diarra, on le voit, est un gentil gars. Sympa. L’accumulation des matches, la pression supplémentaire du brassard justement, a fait exploser la marmite. «Physiquement, Plasil comme Alou ont un peu plongé physiquement en deuxième mi-temps, car ils venaient de faire deux matches internationaux, confirme Tigana. Cela ne justifie rien. Mais ça a pu jouer peut-être». Ce n’est pas le premier à perdre son sang froid de la sorte. Et loin d’être le dernier.Un petit séjour à l'écart ne lui fera pas de mal pour récupérer. 

Ce que risque Alou Diarra :
Le cas d’Alou Diarra sera étudié jeudi par la commission de discipline. Il manquera automatiquement la réception de Brest samedi prochain. Celle-ci sera-t-elle clémente ou dure sur l’homme ? Le 15 mai dernier, pour avoir bousculé l'arbitre de Nancy - Valenciennes, Youssouf Hadji avait écopé de six mois de suspension et a récemment repris la compétition… à Auxerre grâce au tribunal administratif de sa ville.

Jean Tigana, qui s’est encore plaint de manquer d’automatismes en raison de l’absence de ses cadres pendant les trêves internationales, devra donc composer sans son joueur-clé et sans doute même lui réserver un petit sermon. Pour un capitaine, c’est un comble.