Accès direct au contenu

Foot - Ligue 1

OM - Morel : « Depuis le début, je sais que je suis la petite tête de turc… »

Jérémy Morel, OM

Jérémy Morel n’est pas en odeur de sainteté du coté de Marseille. Conspué, pointé du doigt, le latéral gauche accepte toutefois les critiques.

Arrivé à l’OM à l’été 2011, Jeremy Morel est comme chaque année la cible favorite des supporters marseillais. Fébrile défensivement, l’ancien du FC Lorient est régulièrement critiqué par les supporters phocéens. Titulaire dans son couloir gauche pendant deux saisons, il est en compétition avec le jeune Benjamin Mendy depuis le début de la saison. Loin de nier cette situation, le joueur s’efforce d’aller de l’avant et de gagner le respect du public.

« JE SUIS LA PETITE TÊTE DE TURC »

Sur le site de l’OM, Jérémy Morel est revenu sur le désamour que lui voue le public marseillais. L’ancien Merlu s’en est fait une raison, ce n’est surement pas lui le chouchou dans les travées du stade Vélodrome. « Les sifflets des supporters contre Lorient, forcément, cela ne me plaît pas, j’aurais préféré que cela se passe autrement. Après, quand cela se passe comme ça, il faut faire avec et prendre du recul sinon tu finis par te perdre. Tu ne penses qu’à te battre avec le public alors qu’il ne faut penser qu’à se battre avec les adversaires sur le terrain » a déclaré le latéral gauche phocéen. « Depuis le début, je sais que je suis la petite tête de turc, et je me suis fait une raison. Que je joue bien ou que je joue mal, c’est pareil. Quand on a quelqu’un en ligne de mire, on cherche la moindre petite faille, la moindre petite faiblesse pour s’attaquer à cela. J’essaie de faire le moins d’erreurs possible et je me bats pour le club ».

« JE L’AI TOUJOURS DÉFENDU »

Mais Jérémy Morel n’a pas que des ennemis à Marseille. Il peut compter sur José Anigo, qui n’hésite pas à le défendre en conférence de presse. « Je l’ai toujours défendu. Il y a une profonde injustice avec Jérémy, a déclaré l’entraineur de l’OM. Lui, c’est un super pro, avec un gros caractère car il n’a pas été ménagé ici depuis 3 ans, il a souvent pris pour les autres. Je trouve que c’est un garçon qui mériterait d’avoir une vraie réussite avec Bielsa et d’être reconnu ».

Articles liés