Accès direct au contenu

Coup dur

OM : une gueule de bois inquiétante avant le Clasico

OM : une gueule de bois inquiétante avant le Clasico

C’est un OM sans défense qui a ramené une valise dimanche de son déplacement à Valenciennes (4-1). Marqués mais pas abattus par cette défaite, les Phocéens ont encore du mal analyser leur prestation catastrophique dans le Nord.

Erreur monumentale de Mandanda, défense à la rue, joueurs cadres aux abonnés absents... L’Olympique de Marseille a écrit l’un des pires scénarios possibles dimanche à Valenciennes et a logiquement subi sa première défaite de la saison en Ligue 1 (4-1). Pourtant, à une semaine de la réception du PSG au Vélodrome, il était capital de ramener un résultat de ce déplacement au Stade du Hainaut. Et les Marseillais ne s’en cachent pas...

Cheyrou : « Un match catastrophique »

Interrogé au micro du Phocéen, Benoît Cheyrou reconnaît que le visage affiché par son équipe était loin d’être satisfaisant : « C'est un match catastrophique et une entame catastrophique. Ça devait arriver, on voulait repousser ça le plus tard possible et pas de cette manière. On n'a pas été bon tout simplement », explique le milieu de terrain marseillais qui se montre plutôt réaliste sur le niveau de jeu proposé par la formation d’Elie Baup dimanche. D’ailleurs, l’entraîneur à la casquette affichait une mine relativement sombre au coup de sifflet final.

Le discours fataliste de Baup

« Le score est conséquent. Le nombre de but encaissé est lourd. On en avait pris un en six matches et là, on en prend quatre en un match, annonce Baup sur le site officiel de l’OM. On a été bousculés dans le jeu, dans les duels, dans le jeu aérien. On a été mis en difficulté par nos adversaires ». Le technicien marseillais, conscient de l’engouement médiatique qui s’était crée après le carton plein des six premières journées, avait pourtant averti son groupe : « Depuis le début, on répète qu’il n’y a rien d’acquis. C’est conséquent de prendre autant de buts, c’est un moment difficile. Il faut se remettre sur le droit chemin avec tout ce que l’on a fait lors des six premières journées ». Un grand moment d’absence face à VA, qui pourrait avoir un lien direct avec les prochaines échéances importantes qui attendent l’OM.

Le Clasico déjà dans toutes les têtes ?

Une semaine pile avant la réception du PSG au Stade Vélodrome, ce Clasico de tous les dangers (NDLR : L’OM est leader, le PSG deuxième à trois points) occupe forcément les esprits dans les deux camps. Pourtant, Benoît Cheyrou affirme clairement que le groupe s’était totalement détaché de ce rendez-vous : « À chaque fois que vous nous posiez la question avant ce match on vous disait que le plus important c'était Valenciennes. C'est sûr qu'on est très mal rentré dans ce match, mais il n'y a personne qui pensait au match de Paris ». Pour André-Pierre Gignac, il faudra avant tout se concentrer sur la rencontre européenne face à Limassol jeudi avant le PSG : « On a deux matches pour se rattraper. Un en coupe d'Europe et celui que vous attendez tant... Il faut se remettre au travail. C'est la même chose toutes les semaines », affirme l’attaquant phocéen qui aura à cœur, avec l’ensemble de ses partenaires, d’offrir une belle revanche à ses supporters en domptant l’ennemi parisien dimanche prochain.

Par Guillaume de Saint Sauveur