Accès direct au contenu

Les frondeurs écartés

OM : la revanche de Deschamps

La victoire de l’OM sur le PSG (3-0) est aussi celle de Didier Deschamps qui est monté au front avec « ses » joueurs. L’entraîneur marseillais a réussi sa gestion des clans.

A l’OM, deux camps s’opposent. C’est désormais limpide. Les pro-Deschamps et les pro-Anigo se toisent. Depuis la loge du directeur sportif en ce qui concerne André-Pierre Gignac, exclu du groupe dans la semaine par Deschamps mais bien au chaud aux côtés d’Anigo pour voir le Clasico. Le JDD donnait le nom des frondeurs, des joueurs lassés par Deschamps : Gignac, Cheyrou, Valbuena et Kaboré.

OM : Deschamps ému
La composition de l’OM face au PSG mettait les choses au point. Gignac était donc en tribunes et ses trois comparses sur le banc. Valbuena ne l’a même pas quitté. Deschamps a joué sa tête avec ses hommes : Lucho, Azpilicueta, Diarra, Mbia, les frères Ayew...

L’émotion qui transpirait dans les propos du Basque au terme de la rencontre indiquait l’importance de cette victoire interne. « C’est une joie personnelle, la semaine a été compliquée. Les joueurs sont derrière moi, ils en ont donné la réponse. » Tous ne le sont peut-être et Vincent Labrune se fait sans doute des illusions en parlant « d’une bonne bande de mecs » mais le groupe n’a pas encore lâché son chef.