Accès direct au contenu

L’enfant de la bombonera

Gaitan lhomme qui a deja fait mal au PSG

Formé au Boca, aujourd'hui à Benfica, Gaitan a 23 ans et fait déjà baver les plus gros clubs d'Europe, Paris inclus... D'ailleurs, entre autres découvertes, on s'est souvenu qu'il a fait souffrir le PSG.

Nicolas Gaitan est pisté par le PSG et son agent en contact avec Le 10 Sport n'a pas fermé la porte à un transfert vers la capitale Osvaldo Fabian Nicolas Gaitan de son nom complet a été formé par les Boca Juniors. Il y a cotoyé des Bosteros mythiques comme Juan Roman Riquelme ou Martin Palermo. Le jeune Nico Gaitan comme on le surnomme en Argentine était la troisième star du trio de l'époque au Boca. 

Pas sympa avec Paris
Ce joueur de 23 ans ne vous dit peut-être rien et l'Argentin a pourtant déjà fait du mal au PSG. En Ligue Europa, l'année dernière, Nicolas Gaitan a permis à Benfica de se qualifier pour les quarts de finales en ouvrant la marque contre Paris au Parc des Princes (1-1). Après un match aller où les Benfiquistes et les Parisiens c'était quitté sous le score de 2-1 en faveur des Aigles, Gaitan a décoché sa frappe du gauche et trompé Apoula Edel (vidéo du but ci-dessous). Le Parc jusqu'à présent ça lui a réussi bien.

Un milieu classe et technique
Le toque, du jeu, de la technique, tout ça ça parle à l'enfant de la Bombonera qu'est Nico Gaitan. Technique et rapide, l'ancien boquense a un excellent pied gauche et au Portugal il fait mal. Le dernier à en avoir fait les frais c'est Helton, gardien du FC Porto. Lors du dernier Clasico, Benfica était mené 2-1 et à la 82ème minute après une passe magnifique de Saviola, Gaitan fusille le portier brésilien, barre rentrante (vidéo du but ci-dessous). Un vrai milieu gauche ou droit à l'ancienne et non pas un ailier moderne ultra offensif à la Cristiano Ronaldo. Classe et facile, le n°20 a le profil pour s'intéger au nouveau PSG. Après la Bombonera et le Estadio da Luz, il devrait s'habituer facilement au Parc des Princes.

BUT CONTRE LE PSG (17/03/2011)

BUT CONTRE PORTO (24/09/2011)