Accès direct au contenu

Volte-face

Comment Anigo sest trahi pour Lucho

Le feuilleton Lucho devrait prendre fin dans les prochains jours par? un départ avorté. Même devant l'intérêt d'Arsenal, les dirigeants de l'OM ont retourné leur veste. José Anigo le premier.

La date butoir du 15 juillet fixée par l’OM est dépassée depuis bien longtemps, mais le feuilleton Lucho Gonzalez n’est toujours pas clos. Ce matin encore, L’Equipe évoquait un intérêt d’Arsenal pour un prêt payant d’une saison. Mais à Marseille, même si une nouvelle date limite a été fixée au 31 août, un départ de l’Argentin n’est plus d’actualité. Vincent Labrune, le président, l’avait déjà affirmé la semaine dernière, José Anigo l’a confirmé aujourd’hui.

Anigo : "Nous n'avons plus envie qu'il parte"
« Ce n'est même pas discutable. Nous n'avons plus envie qu'il parte. Il est en pleine bourre. Le marché ferme dans moins de 15 jours et je ne vois pas comment on pourrait faire pour le remplacer », a aussitôt réagi le directeur sportif de l’OM face à la nouvelle rumeur Arsenal. Prêts à le laisser partir depuis le début du mercato, les dirigeants marseillais semblent avoir complètement changé leur position. Une volte-face marquée par cette phrase significative : « Nous n'avons plus envie qu'il parte ». Anigo ne pouvait pas être plus clair…