Accès direct au contenu

« Pas malin »

Bordeaux : la confession de Trémoulinas

Interpellé pour conduite en état d’ébriété et refus d’obtempérer, Benoît Trémoulinas reconnaît les faits avant son jugement qui devrait être rapide.



Benoît Trémoulinas a été libéré en fin de matinée après l’incident qu’il avait provoqué durant la nuit. Conduisant en état d’ébriété, le latéral bordelais avait refusé d’obtempérer et pris la fuite avant d’être interpellé. Deux grosses bêtises qu’il confesse auprès de Sud Ouest : « Comme vous le savez tous déjà, j’ai été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi au volant de mon véhicule en état d'ébriété. Dans un élan d'intelligence, pour ne pas dire de génie, j'ai essayé de m'enfuir. Je le confirme, l'alcool ne rend pas intelligent, et j'en profite pour présenter mes excuses à tous ceux que mon comportement a choqués ou plus probablement déçus. Les dégâts ne sont que matériels, je sais que l'essentiel est là. La vérité est simple, j'ai voulu fuir car j'avais trop bu, et c'est bien parce que j'avais trop bu que j'ai imaginé qu'il était préférable de fuir. Je pense que mon Président Jean-Louis Triaud a su, en quelques mots, décrire cet incident "Je n'ai pas été malin" »

Benoît Trémoulinas passera rapidement en jugement du fait de ses aveux. Les Girondins de Bordeaux ont également annoncé vouloir prendre une sanction.