Accès direct au contenu

Foot - ASSE

ASSE : Pierre Ménès valide le constat de Galtier…

Alors que l’ASSE a sèchement battu Guingamp dimanche en championnat, le succès des Verts demeure assez heureux au vu du contenu. Un constat dressé par Christophe Galtier et que Pierre Ménès a partagé.

Tombeurs de l’EA Guingamp (3-0) dimanche en Ligue 1, les joueurs de l’ASSE profitent de ce très bon résultat pour rester à portée du podium (à un point d’Angers, actuel 3e de Ligue 1). Mais dans le contenu, la formation de Christophe Galtier laisse encore à désirer comme le constate Pierre Ménès sur son blog officiel, s’appuyant sur la réaction de l’entraîneur de l’ASSE.

« Même leur entraîneur l’a trouvé flatteuse »

« Dans l’après-midi, Saint-Etienne s’est imposé moins facilement que ne le laisse penser le score. Un match incroyablement mal arbitré par monsieur Buquet, tour à tour laxiste puis trop sévère, avec comme meilleur exemple le premier but stéphanois qu’il valide malgré une position de hors-jeu manifeste de Maupay. Les Guingampais se sont créés pas mal d’occasions, mais ce n’était pas le jour de Jimmy Briand, qui a un peu bouffé la feuille. Et puis en fin de match, grâce à un penalty justifié et un joli but collectif conclu par Roux, les Verts ont signé une victoire que même leur entraîneur a trouvé flatteuse mais qui leur permet de se replacer. J’ai envie de dire, « un peu comme tout le monde », lance Pierre Ménès.

« Personne n’arrive à enchaîner »

Pierre Ménès enchaîne : « Comme personne dans ce championnat n’arrive à enchaîner les bons résultats, dès qu’une équipe signe deux victoires consécutives, elle se replace. L’OM et Monaco auraient bien aimé se replacer. Aucun des deux n’y est finalement parvenu au terme d’un match certes spectaculaire et - on s’est bien marré au debrief avec ça - « agréable ». Et c’est vrai que c’est toujours sympa de voir six buts dans un match. Mais en y regardant de plus près, les deux tiers de ces buts relèvent du grand n’importe quoi, entre tir contré, contrôle du tibia, centre raté et tête aveugle… ».

Articles liés