Accès direct au contenu

ÇA SE DESSINE

Arles Avignon peaufine son attaque

Avec la mise à l'essai d'Alain Kaluyituka Dioko, qui s'avère intéressante, Michel Estevan soigne son animation offensive mais doit composer avec le possible départ de Benjamin Psaume.Alain Kaluyituka Dioko, personne ou presque ne le connaissait en début de semaine. Michel Estevan a pris le temps de le découvrir. L’entraîneur d’Arles-Avignon l’a sous la main depuis lundi et il lui donne entière satisfaction pour l’instant. «On l’a mis à l’essai quelques jours, explique-t-il. Nous avons besoin d’un vrai attaquant de pointe, qui puisse décrocher, qui emmène de la percussion. C’est ce qui nous manque un peu devant». Avec l’arrivée d’Angelos Charisteas, véritable tour de contrôle avec ses 1,91m, Dioko pourrai ainsi tourner autour de lui pour créer le danger. «Dioko va rester avec nous jusqu’en milieu de semaine prochaine, poursuit l’entraîneur de l’ACA. Après, on prendra une décision. Pas avant».

Les recrues en forme trop tôt ?
Concernant Benjamin Psaume, il a rencontré le président Salerno mercredi après-midi en tête-à-tête pour être fixé sur son avenir. Selon La Provence, il ne sera pas retenu d’ici à la fin du mercato puisque le club provençal entend bien vendre le milieu offensif, buteur à ses heures, pour faire entrer de l’argent frais. Sous contrat jusqu’en 2011, Psaume, acteur actif de la montée de l’ACA mais qui a perdu sa place de titulaire, pourrait apporter 200 000 euros. Aucune offre n’est toutefois arrivée pour l’instant. «Il s’est entraîné normalement, affirme Estevan. Il n’y a aucun problème avec lui. Je dirais même que ce serait une grosse perte pour nous s’il devait partir, notamment en termes d’expérience (ndlr, il a déjà la Ligue 1 avec Toulouse entre 2004 et 2006)».

Comment se portent les autres recrues du club provençal ? «Elles vont bien, merci ! Cela fait deux, trois jours qu’ils s’entraînent enfin tous ensemble et je les trouve déjà très en forme physiquement. Ils me donnent satisfaction dans leur implication. Mais j’espère juste qu’ils ne sont pas en forme trop tôt», conclut un Estevan perplexe.