Accès direct au contenu

Foot - Ligue des Champions

Ligue des Champions - Chelsea/PSG : Les notes des Parisiens

Thiago Silva, PSG

Vous avez raté le quart de finale retour du PSG face à Chelsea ce mardi soir à Stamford Bridge (2-0) ? Pas de panique, la rédaction du 10 Sport vous propose un compte-rendu détaillé de chaque joueur du Paris-Saint-Germain !

Sirigu (6) : Si les dirigeants parisiens songeaient à lui trouver un remplaçant, qu’ils s’abstiennent ! Hormis une petite prise de risque devant Eto’o qui a failli lui subtiliser le ballon en début de match, le portier italien a été impérial. Auteur d’un arrêt exceptionnel sur un coup franc détourné de Lampard (27e), il a enchainé en captant parfaitement un tir lointain de David Luiz avant l’ouverture du score de Schürrle sur laquelle il ne peut rien. S’il semble en mesure de repousser le ballon sur la frappe sur la barre de Schürrle, il semblait battu sur le coup franc d’Oscar.

Jallet (4) : Auteur d’un début de match sérieux où il a bien contrôlé Eden Hazard, il a commencé à souffrir quand Oscar puis Schürrle sont venus traîner dans sa zone, le poussant à commettre des fautes qui ont donné lieu à des coups francs dangereux. Intéressant offensivement, il a tenté de proposer des solutions dans son couloir mais a rarement été servi par ses partenaires. Pas toujours précis dans ses transmissions.

Alex (5) : Sobre et efficace, il a fait le job devant Samuel Eto’o même si lui et son capitaine Thiago Silva n’ont pas dégagé leur sérénité habituelle.

Thiago Silva (6) : Battu dans les airs par Ivanovic en début de match, il s’est bien repris ensuite et a dominé les débats dans sa surface. Auteur d’un superbe tacle devant Willian et d’un bon contre sur un centre de Lampard (31e) il a surtout réussi un tacle incroyable sur Eto’o qui filait au but (37e).

Maxwell (4) : Auteur d’une bonne entame dans son couloir avec notamment un bon centre à destination de Cavani, il a été moins en vue ensuite. Solide défensivement, il n’a pas du tout pesé offensivement, au contraire de son pendant côté droit qui a au moins eu le mérite de proposer. Il est trop court sur le but de Demba Ba.

Thiago Motta (6) : Très en vue en début de match où sa précision technique a fait merveille, le milieu italien a ratissé beaucoup de ballons et bien orienté le jeu de son équipe. En revanche, il se troue sur la longue touche d’Azpilicueta qui amène le but de Schürrle. Revenu à de meilleures intentions en seconde période, il a brillé par ses interventions précises et sa sobriété.

Verratti (4) : Superbe dans la relance en début de match où il s’est montré sobre et vigilant dans la surface, il a baissé de pied suite à son avertissement sur Oscar à l’entrée de la surface (27e). D’abord parfait dans ses prises de balle, il a ensuite multiplié les pertes de balle jusqu’à son remplacement par Cabaye (54e), auteur d’une belle rentrée.

Matuidi (5) : Extrêmement discret en début de match, il est peu à peu rentré dans la partie et monté en puissance mais n’a pas eu son rayonnement habituel. Actif à la récupération, il a récupéré quelques ballons mais ne s’est vraiment projeté dans le camp adverse qu’à partir du milieu de la seconde période.

Lucas (5) : S’il a été l’un des rares parisiens à se mettre en évidence en début de match par sa vitesse et sa qualité de dribble, il a souvent trop porté le ballon et ne s’est pas toujours montré judicieux dans ses choix. Souvent insaisissable, il a malheureusement manqué de lucidité dans ses transmissions et trop souvent privilégié le tir plutôt que la passe. Coupable sur l’ouverture du score puisque c’est lui qui était au marquage de Schürrle

Lavezzi (5) : Auteur d’un excellent début de match, « El Pocho » a brillé par son activité dans le pressing. Présent aux quatre coins du terrain, l’Argentin a essayé de harceler le porteur de balle adverse et fait énormément d’efforts qui lui ont peut-être coûté un peu de lucidité au moment de conclure. Remplacé par Pastore (73e).

Cavani (3) : La force de l’habitude ? Habitué à évoluer côté droit, « El Matador » a beaucoup dézoné et déserté l’axe pour prêter main forte à ses coéquipiers. Problématique en l’absence de Zlatan Ibrahimovic puisque le PSG a parfois manqué de présence dans la surface. Ses seuls faits d’arme ? Une bonne présence à la réception d’un centre de Maxwell capté par Cech, un coup franc tiré directement dans le mur et deux reprises du gauche envoyées dans les tribunes de Stamford Bridge. Régulièrement signalé hors-jeu, il a aussi écopé d’un carton jaune stupide pour avoir gêné la relance des Blues.

Articles liés