Accès direct au contenu

Futur Crack ?

Les 100 meilleurs jeunes joueurs du monde

Véritable institution en Espagne, le magazine « Don Balon » vient de publier sa liste des 100 footballeurs qui vont compter à l'avenir. Un exercice auquel il s'était déjà livré en 2001'Qu’on se le dise tout de suite, sur les 100 plus belles promesses du football mondial, seules neuf sont françaises : Yannis Tafer et Moussa Sissoko (Toulouse), Mamadou Sakho (PSG), Maxime Gonalons (Lyon), Antoine Griezmann (Real Sociedad), Gaël Kakuta (Chelsea), Yann Mvila (Rennes), Emmanuel Rivière (Saint-Etienne) et l’inconnu de la semaine : Gueïda Fofana (Le Havre).

14 joueurs de L1

Mais on peut toujours se rassurer en se disant que sur ces 100 futurs cracks, 14 évoluent en L1. En plus de Tafer et Sissoko, de Sakho, Gonalons, Mvila, Rivière et Fofana, on retrouve des joueurs comme Andre Ayew (Marseille), Ryad Boudebouz (Sochaux), Eden Hazard (Lille), Dejan Lovren (Lyon), Lukman Haruna et Nicolas N’Koulou (Monaco), et Miralem Pjanic (Lyon).

Déjà en 2001…

Pour nos jeunes joueurs pré-cités, un petit coup d’œil dans le rétro devrait leur éviter tout pétage de plomb intempestif… En effet, en 2001, Don Balon s’était déjà livré au même exercice avec une réussite aléatoire, dirons-nous pour rester poli. Parmi les 100 stars du futur en 2001, on retrouve une quinzaine de joueurs évoluant ou ayant évolué en France, mais parmi eux, aucun n’a été un grand joueur. Seul Essien, à Bastia à l’époque est devenu un joueur majeur du football mondial. Djibril Cissé et Philippe Mexès aussi, dans une moindre mesure. Pour les autres, les espoirs ont vite laissé place à la déception comme pour la paire Le Tallec-Sinama-Pongole, Grégory Vignal, Gaël Givet, Jérémie Alladière ou encore l’improbable Hassan Ahamada, ancien Nantais…