Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Real Madrid/PSG : Quand Laurent Blanc est utilisé pour défendre Zinedine Zidane...

Défait dans le derby contre l’Atlético Madrid, Zinedine Zidane serait déjà en difficulté sur le banc du Real Madrid. Mais, l’entraineur peut compter sur de nombreux soutiens.

Le revers contre l’Atlético Madrid pourrait laisser d’importantes traces au Real Madrid. Les Merengue se devaient de gagner pour encore croire au championnat, mais avec la réalisation d’Antoine Griezmann cet objectif est désormais loin. Après la rencontre, Zinedine Zidane s’est d’ailleurs entretenu avec Florentino Pérez pour évoquer ce qui n’allait pas dans le club. Si le Français vient d’arriver sur le banc de la Maison Blanche, cette défaite pourrait déjà le fragiliser.

« Si ça se passe mal, il se fera défoncer… »

Face aux critiques, Eric Di Meco est monté au créneau pour défendre Zinedine Zidane. Sur RMC, l’ancien de l’OM s’est d’ailleurs servi de Laurent Blanc pour se justifier : « Il faudrait aujourd’hui que l’on dise que Zinedine Zidane n’est pas un entraîneur, que c’est une pipe qui n’y arrivera jamais ? Mais dans le foot, la vérité d’un jour n’est jamais celle du lendemain. Que va-t-on dire s’il gagne la Ligue des champions dans quelques mois ? Je ne sais pas si c’est un bon ou un mauvais entraîneur. Et je n’ai jamais dit que je le savais. On a seulement dit que c’était bien que quelqu’un comme lui s’implique dans le football. Tout Zidane qu’il est, si ça se passe mal, il se fera défoncer comme les autres. Par contre, il peut rapidement gagner et ceux qui l’auront critiqué se retrouveront comme des cons. Ceux qui ont taclé Laurent Blanc quand il est arrivé au PSG, que disent-ils aujourd’hui ? »

« Il va y avoir des changements »

Après cette défaite contre l’Atlético Madrid, Zinedine Zidane s’était montré résigné concernant la Liga, lâchant ainsi : « La Liga est terminée. Perdre à la maison face à l’Atletico, c’est un coup très dur. J’ai confiance en mes joueurs. Après, l’an prochain, il va y avoir des changements. Il y a un match mercredi, je ne vais pas non plus devenir fou. C’est un moment difficile mais nous devons rester professionnels. Le Real ne renonce jamais. Il va falloir que je trouve des solutions ».

Articles liés