Accès direct au contenu

RICHE IDEE

Bleus Pourquoi pas avec deux n

C'est Samir Nasri qui a évoqué l'idée de jouer avec deux meneurs de jeu lors des deux prochains matches face à la Roumanie et au Luxembourg. Une bonne idée ?Le casse-tête est déjà assez compliqué pour Laurent Blanc. Si, en plus, ses joueurs commencent à lui donner des idées, il ne va plus pouvoir fermer l’œil de la nuit ! Samir Nasri, qui fait son retour en sélection après ses absences lors des deux premiers matches de qualification à l’Euro 2012, est le plus inspiré du moment. Pour aider son sélectionneur à ne pas trancher pour savoir qui sera le véritable meneur de jeu des Bleus (Gourcuff, Diaby ou lui-même), le Gunner a eu cette riche idée. «Je pense qu’il ne faut pas se priver, si on en a l’occasion, de faire jouer deux meneurs de jeu ensemble. L’Espagne arrive bien à faire cohabiter Xavi et Iniesta. Avec Arsenal, je joue aux côtés de Fabregas, alors je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas être associé à Gourcuff. On a déjà joué ensemble en espoirs. Après, jouer sur un côté ne me dérange pas. Je le fais déjà à Arsenal. Tout dépendra du dispositif que le sélectionneur choisira».

Ce dispositif est, pour l’heure, un 4-3-3 qui a fait de belles preuves en Bosnie début septembre et ne devrait donc pas changer. L’autre «problème» qui pourrait se poser si l’on suit le raisonnement de Nasri, c’est l’identité du n°10 qui jouerait à ses côtés si lui-même était déjà choisi. Gourcuff, comme il le dit, est une solution évidente quand on connaît les liens entre les deux anciens Bordelais. Mais Diaby semble toutefois tenir la corde. Foi de Blanc himself, l’homme qui s’attend donc à passer quelques nuits blanches.