Accès direct au contenu

Dans la cour des grands ? (1 /3 )

Comment Gourcuff va retrouver les sommets

Parti à 19 ans au Milan AC, considéré comme l'un des grands espoirs du foot français, Yoann Gourcuff erre comme une âme en peine sur les rectangles verts depuis un an. Mais les spécialistes du football français prévoient son retour en grâce.

Digérer son transfert
Après six derniers mois d’errance à Bordeaux et une Coupe du monde pas vraiment oppportune pour retrouver la confiance qui ne cesse de lui filer entre les pieds, Yoann Gourcuff a décidé de se relancer à Lyon. Avec un transfert à 26 millions d’euros, l’attente est immense et les résultats se font toujours attendre. Pas vraiment le contexte idéal pour retrouver la sérénité lui permettant à nouveau de rayonner. « Il ne faut pas oublier qu’il a besoin comme tout le monde d’un temps d’adaptation », précise Michel Hidalgo. Un constat partagé par Patrick Rampillon, le directeur du centre de formation du Stade Rennais. « Il faut se rappeler que ces deux, trois premiers mois avec Bordeaux étaient corrects mais sans plus, soutient-t-il. C’est ce qui est en train de se passer à Lyon. »

Blanc et les Bleus, sa chance
Yoann Gourcuff a un autre atout non négligeable dans ses chaussettes : Laurent Blanc. Sélectionneur de l’équipe de France mais surtout son ancien coach à Bordeaux. Celui qui l’a fait éclore aux yeux du monde entier. « Lors d’Angleterre-France, j’ai vu des joueurs heureux de jouer ensemble et lui, je l’ai vu souriant, souligne Jean-Louis Triaud. L’équipe de France ne peut que l’aider et le remettre sur une dynamique positive. » L’équipe de France aurait donc deux chantiers en reconstruction : le sien et celui de Yoann Gourcuff.

Nasri , son sauveur ?
Avec les Bleus, Gourcuff pourrait aussi trouvé un soutien inattendu : celui de Samir Nasri. Pas en dehors, mais sur le terrain. « Son salut passera par son association avec Nasri en équipe de France, affirme Rolland Courbis. L’équipe de France a besoin de ce duo et Gourcuff a besoin de Nasri. Il peut l’aider à retrouver son meilleur niveau et la confiance qui lui manque actuellement. » Et sur ce qu’on a vu lors du match amical France-Angleterre, l’argument est implacable. Une association tactique et technique qui n’est pas sans nous rappeler celle de Michel Platini et Alain Giresse.