Accès direct au contenu

Foot - Manchester City

Fair-play financier - PSG : Manchester City prêt à monter au créneau ?

Sheikh Mansour, Manchester City

La menace du fair-play financier plane sur plusieurs clubs européens, premiers d’entre tous, le PSG et Manchester City. Mais si le premier accepte son ammende, pas sûr que le deuxième soit d’accord.

Attention la grosse claque arrive. Le PSG et Manchester City sont dans le collimateur du gendarme de l’UEFA, l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC), chargé d’encadrer les dépenses des clubs européens. En vue de la saison prochaine, une amende de 60M€ payable sur trois ans devrait être infligée aux deux écuries du Vieux Continent selon l’Équipe, ainsi qu’une restriction du nombre de joueurs inscrits dans les compétitions continentales.

LA RÈGLE DU FAIR PLAY

La règle principale du fair play financier est celle que les Britanniques appellent le Break Even. En quelques mots, chaque équipe peut dépenser seulement l’équivalent de ses gains, sans avoir recours à des aides d’actionnaires ou autres sponsors. Une perte maximale de 45M€ est tolérée, un plafond que le PSG et Manchester City ont largement dépassé. Alors que le PSG n’a pas bronché aux dernières mises en garde de l’UEFA et devrait normalement payer l’amende de 60M€ à partir de la saison prochaine, les Anglais n’entendrait pas se laisser faire.

LE SHEIKH MANSOUR REFUSE LA SANCTION

Selon le Telegraph, Manchester City pourrait être le seul club à pouvoir faire appel de la sanction. Le Sheikh Mansour estime ne pas avoir droit au même traitement que celui infligé au PSG, car le contrat de sponsoring qui lie le club à la compagnie aérienne Etihad Airways rapporte environ 48M€ par an, contre près de 200M€ apporté par l’office de tourisme du Qatar au club parisien. Ferran Soriano, directeur général des Citizens, estime même ne pas comprendre les faits qui sont reprochés à son club, affirmant avoir rétabli un équilibre dans les finances du club, alors que celui-ci est déficitaire depuis plusieurs saisons. La décision finales devrait tomber d’ici vendredi prochain et si l’UEFA n’estime pas viable l’appel du Sheikh Mansour et de Manchester City, il se pourrait bien que les Anglais ne soient exclus de la prochaine Ligue des Champions.

Articles liés