Accès direct au contenu

En demi-teinte

Real : Benzema, le banni des grands succès

Benzema Higuain

On le croyait lancé depuis sa saison dernière canon avec le Real Madrid, mais Karim Benzema piétine cette année et voit Gonzalo Higuain lui chiper sa place un peu plus chaque semaine. Preuve en est, le Français n'a pas marqué lors du carton offensif de son équipe ce samedi face au Real Saragosse (4-0).

Il est, de l’avis de tous, le meilleur joueur français depuis 18 mois. Titulaire avec l’exigeant José Mourinho, homme de base des Bleus de Laurent Blanc et maintenant de Didier Deschamps, Karim Benzema était installé. Mais il semble marquer…le pas. Avec un but en 8 matchs de championnat, il cire le banc pendant qu’Higuain est métronomique.


Le Real cartonne sans lui


La saison dernière, Benzema était un homme de base du jeu de Mourinho. Mobile et quittant volontiers l’axe pour participer à la construction du jeu, il laissait le champ libre à Ronaldo qui pouvait empiler des chiffres d’extra-terrestre. Surtout, le Français assurait quand même ses propres statistiques, avec 21 buts en 34 matchs. En ce moment, c’est le contraire. Le Real vient de gagner deux fois par des scores larges en Liga, 5-0 à Majorque et 4-0 ce soir face à Saragosse. Benzema n’a marqué aucun but sur ces deux cartons. Pire, sur les 19 derniers buts des Merengue, l’ancien lyonnais n’en a pas marqué un seul. Sa dernière célébration remonte au 24 septembre face au Rayo Vallecano. Dans le même laps de temps, Higuain en a marqué 4, pour un total de 7 réalisations en 10 matchs. Double peine donc pour « Benz », il ne marque pas et son concurrent régale les socios et comble son entraîneur.


Une situation définitive ?


Seulement trois fois titulaire en championnat, Karim Benzema est clairement en retrait de son concurrent argentin pour le moment. Est-ce définitif ? Certainement pas, tant la vapeur peut s’inverser très vite. Peut-il le faire ? Sur son talent oui, sur sa forme rien n’est moins sûr. Même s’il affiche 2 buts en 3 matchs de Ligue des Champions, l’attaquant compte 3 buts en 16 matchs toutes compétitions confondues. Dont un vilain zéro pointé en sélection. A l’époque où il n’allait pas bien au Real (2010-2011), Benzema comptait sur les Bleus pour jouer, avoir la confiance du sélectionneur, et marquer. Entre 2010 et 2012, le natif de Bron a marqué une moyenne d’un but tous les trois matchs sous le règne de Laurent Blanc. Mais depuis le mois d’août, tout a changé.

Benzema a l’air emprunté quel que soit le contexte. Bien entendu, il reste capable de fulgurances (son retourné face à l’Ajax en C1, une activité dans le jeu…), mais au Real comme ailleurs, un attaquant qui ne marque pas est pointé du doigt. Si en équipe de France, il ne souffre pas de la comparaison avec un autre joueur, il est en ballottage défavorable à « La maison Blanche ». Il reste encore trois quarts de saison, mais le train passe vite, et Benzema doit monter dedans sous peine de gagner une place, mais sur le banc.

Par Ryad Ouslimani