Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Ce qui a joué en défaveur du PSG pour De Bruyne !

L’été dernier, Kevin De Bruyne a été transféré à Manchester City pour 75 millions d’euros. Toutefois, l’ancien joueur de Wolfsburg aurait pu rejoindre le PSG. Un club qu’il apprécie, mais avec quelques désavantages.

Depuis le début de la saison, en Premier League, Kevin De Bruyne continue sur sa lancée avec Manchester City. Le Belge en est déjà à 5 buts et 8 passes décisives. Pour se l’offrir, les Citizens ont battu une énorme concurrence et notamment celle du PSG. L’été dernier, l’ancien joueur de Wolfsburg était d’ailleurs la priorité de Nasser Al-Khelaïfi qui s’est finalement replié vers Angel Di Maria vu l’état du dossier. Un refus expliqué par son agent.

« Le manque d’attrait du championnat français »

Pour Sport/Foot Magazine, Patrick De Koster est revenu sur l’été mouvementé de Kevin De Bruyne. L’agent du joueur de Manchester City s’est notamment penché sur l’intérêt du PSG, lâchant : « Il y avait 4 acteurs dans ce transfert: Manchester City, le Bayern Munich, le PSG et, bien sûr, Wolfsburg. (...) Le PSG était prêt à mettre beaucoup sur la table, pour Kevin c'était l'occasion de vivre dans une ville magnifique, d'être proche de la Belgique et d'évoluer aux côtés de super joueurs mais le manque d'attrait du championnat français a fait pencher la balance ».

Un accord avec le Bayern Munich !

Si Kevin De Bruyne aurait pu rejoindre le PSG, il aurait également pu rester en Bundesliga, mais en rejoignant le Bayern Munich. « Le coeur de Kevin a longtemps battu pour la Bundesliga où il avait percé à Brême avant d'exploser à Wolfsburg. Je crois que si le Bayern avait été capable de payer le prix demandé, il y serait aujourd'hui. Avec le Bayern, je vais l'annoncer pour la première fois, on était tombé d'accord après la deuxième réunion. C'est concernant le montant du transfert que ça a capoté, je pense que le Bayern était prêt à monter jusqu'à 50 millions d'euros mais pas plus. Aujourd'hui, Kev est super content de son choix car il s'est intégré à une vitesse incroyable, que ce soit sur le terrain ou en dehors, où il a déjà trouvé une maison », lâche Patrick De Koster.

Articles liés