Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG/Manchester City : Cet avocat qui tacle Platini et l’UEFA pour le fair-play financier !

Laurent Blanc et Sepp Blatter

Alors qu’une table ronde sur le fair-play financier a eu lieu ce lundi à Nyon, l’avocat qui mène la lutte contre l’UEFA, Jean-Louis Dupont, s’est exprimé ce vendredi sur les procédures en cours.

Ce mardi, le journal Le Parisien révélait que le tribunal de première instance de Bruxelles avait été saisi « d’une demande de mesure provisoire contre le règlement du FPF. Une initiative d’opposants (agents de joueurs, le club de supporters de Manchester City…), représentés par l’avocat belge Jean-Louis Dupont, qui vise à empêcher l’UEFA de poursuivre le fair-play financier ». Sollicité par le site Canal Supporters, cet avocat s’est exprimé sans détour ce vendredi sur l’UEFA et la situation malsaine du fair-play financier.

LE « CARTEL » MENÉ PAR PLATINI ET RUMMENIGGE !

« Sous l’angle du droit de la concurrence, nous avons affaire à un cartel très compact, dirigé par Monsieur Platini (président de l’UEFA) et Monsieur Rummenigge (président de l’ECA). Le fait que les clubs sanctionnés aient « accepté » leur sanction reflète simplement le fait qu’il est quasi-impossible pour un club impliqué dans les compétitions UEFA de remettre en cause une décision de l’UEFA, qui est tout à la fois le législateur, le juge, le metteur en scène de la compétition, et… l’arbitre sur le terrain », a-t-il déclaré.

« L’UEFA DEVRA RÉPARER TOUT DOMMAGE »

Le juriste indique par ailleurs que si jamais le fair-play financier est déclaré illégal par la justice, les clubs sanctionnés pourraient alors attaquer l’UEFA. « La réponse est claire : oui. En effet, si le règlement est déclaré illégal, cela veut dire qu’il est constitutif d’une faute. Et donc, tout dommage qui résulte de cette faute doit être réparé par l’UEFA. Cela vaut non seulement pour le dommage subi par certains clubs mais aussi pour tous les supporters (hausse des prix, diminution de la qualité du produit, etc.). C’est d’ailleurs pour cette raison que la mesure provisoire que nos clients demandent est, au fond, une bonne chose pour l’UEFA. Si elle est accordée par le juge, cela limitera le risque financier de l’UEFA », a-t-il ajouté.

Articles liés