Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Fair-play financier… Ces dernières révélations sur l’enveloppe du PSG !

Alors que le PSG doit toujours composer avec les sanctions de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, aucune rallonge ne devrait être accordée au club parisien.

Sanctionné par l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, le Paris Saint-Germain ne peut plus recruter comme il le souhaite sur le marché des transferts depuis l’été dernier. Cependant, cette semaine Le Parisien annonçait que l’enveloppe du club parisien pourrait passer de 60M€ à 80M€. Dans son édition du jour, L’Equipe croit finalement savoir qu’aucune rallonge ne sera accordée.

PAS DE RALLONGE ACCORDÉE AU PSG ?

« Concernant le PSG, les 60 M€ dont il dispose, cet été, pour recruter, avant d'être obligé de compenser, à l'euro près, chaque achat par une vente, pourront être utilisés sur plusieurs joueurs et non sur un seul, comme révélé en janvier. Mais le club va devoir soustraire 10 M€ de cette somme afin de la verser à Toulouse pour finaliser l'acquisition de Serge Aurier. Il lui reste donc 50 M€ disponibles avant de devoir équilibrer financièrement les départs et les arrivées. Et il n'y aura aucune rallonge accordée par l'UEFA », est indiqué dans le quotidien ce samedi.

« LE PSG AURAIT EU UN JOUEUR SUPPLÉMENTAIRE PAR LIGNE... »

Interrogé au micro de France Bleu 107.1Pierre Ducroq, ancien joueur du Paris Saint-Germain, avait estimé que l’effectif du club de la capitale est trop limité. « Je vais m’attirer les foudres de certains, mais l’effectif du PSG est trop réduit quantitativement et qualitativement. Quand vous regardez les effectifs d’un Bayern ou d’un Chelsea, et celui du PSG, vous n’avez pas les mêmes choses à vous mettre sous la dent. Le fair-play financier a joué un rôle là-dedans. Sans le fair-play financier, le PSG aurait eu un joueur supplémentaire par ligne, et je parle de cadors. La répétition des matches ? Non, c’est la qualité qui est en cause ».

Articles liés