Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Quand un député proche de l'OM tacle Margarita Louis-Dreyfus et Vincent Labrune !

Si Margarita Louis-Dreyfus a officiellement mis l'Olympique de Marseille en vente, Patrick Mennucci explique qu'il était temps que l’actionnaire principale du club prenne cette décision.

Que les supporters de l'Olympique de Marseille soient rassurés, Margarita Louis-Dreyfus cherche bel et bien de futurs investisseurs pour le club. La propriétaire et actionnaire principale olympienne a officiellement annoncé la nouvelle mercredi, et si Jean-Claude Gaudin, maire de la ville, a déjà exprimé sa volonté de l'aider dans sa démarche, au tour du député de la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône, Patrick Mennucci, d'expliquer qu'il était temps de prendre cette décision.

« Si on m'avait écouté il y a trois ans... »

« Si on m'avait écouté il y a trois ans, quand on a compris que madame Louis-Dreyfus n'avait pas la volonté d'investir dans l'Olympique de Marseille, on n’en serait pas à cette saison catastrophique que nous connaissons. C'est donc une très bonne chose qu'elle ait enfin avouée, excusez-moi du terme, car la vente est en cours depuis près d'un an et demi. C'est bien qu'elle le dise aujourd'hui, ça va permettre d'accélérer les choses. Quand on me dit que madame Louis-Dreyfus ne s'intéresse pas à ce que ça va rapporter, ça veut dire qu'elle a compris que le club vaut plutôt 40 millions comme je l'ai toujours dit, plutôt que 100 millions d'euros. Il est évident que ce club ne vaut pas grand-chose aujourd'hui, dans la situation où il est, dans le désordre, avec un système de supporters effroyable. Je pense qu'on est encore loin de la vente. Il peut y avoir une vente, qui soit une vente inutile. Ce qui est nécessaire aujourd'hui, c'est une vente utile, c'est-à-dire de gens qui décident de perdre de l'argent pendant quatre ou cinq ans, pour en faire un des tops 10 européens », confesse Patrick Mennucci pour Le Phocéen.

Articles liés