Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Quand Mourad Boudjellal se prononce sur la vente de l’OM !

Alors que l’OM pourrait changer de propriétaire, Mourad Boudjellal, président du RCT, s’est exprimé sur la possible revente du club phocéen

Après le décès de son mari en 2009, Margarita Louis-Dreyfus héritait d’une véritable fortune, et récupérait également la présidence de l’OM. La propriétaire du club serait néanmoins prête à céder ses parts, notamment pour Vincent Labrune. Dans des propos accordés au Phocéen, Mourad Boudjellal, influent président du RCT, est revenu sur ce dossier épineux du côté de la Canebière.

« Labrune a enlevé un frein en récupérant la vente des abonnements »

« Quel regard je porte sur la possible revente de l’OM ? Déjà, Vincent Labrune a enlevé un frein en récupérant la vente des abonnements en virages qui représentait une difficulté dans le modèle économique du football actuel. Les tribunes sont un axe de développement important qui a beaucoup bougé ces dernières années et il faut que le club ait la mainmise totale sur ce secteur. Là où on vendait un billet sec il y a quelques années, on va vendre demain un billet avec une place de parking, des boissons, de la restauration et beaucoup de produits additionnels qui vont avec. Tout cela compte dans le business plan, et c'est une bonne chose de l'avoir récupéré. Labrune a économisé sur sa masse salariale, mais il a vu ses droits tv baisser car il était moins bien classé, et aussi sa billetterie et ses produits dérivés », admet Mourad Boudjellal.

« Des entreprises avec des charges et des produits »

« Est-ce qu’un club comme l’OM ne peut pas gagner de l’argent ? Pas du tout ! On m'avait dit ça dans le rugby et j'en gagne, de l'argent. Ce sont des entreprises de spectacle avec des charges et des produits, et ces charges doivent correspondre à des produits. Il ne faut surtout pas se placer dans une logique économique d'un outil industriel classique, car on vend du rêve et ce rêve produit de l'argent. Mais si on se dit "j'investis tant pour gagner tant", ça ne marche pas ! Ce n'est pas du solide, c'est de l'immatériel. Avec un club comme l'OM qui a une âme, il y a beaucoup de choses à faire, et même plus qu'avec le PSG, qui est beaucoup moins populaire », explique également le président du RCT.

Articles liés