L'OM boucle un transfert, «c'est une grande surprise»
Arthur Montagne -
Journaliste
Affamé de sport, il a grandi au son des moteurs de Formule 1 et des exploits de Ronaldinho. Aujourd’hui, diplomé d'un Master de journalisme de sport, il ne rate plus un Grand Prix de F1 ni un match du PSG, ses deux passions et spécialités

En quête d'une doublure pour Jonathan Clauss, l'OM a décidé de miser sur Michael Amir Murillo qui a débarqué en provenance d'Anderlecht. Un transfert qui a largement été commenté compte tenu du manque de référence du Panaméen. Néanmoins, Gennaro Gattuso ne cache pas sa surprise compte tenu des récentes prestations de Michael Amir Murillo, qui s'avère finalement être un joli coup pour l'OM.

L'été dernier, l'OM n'a pas chômé sur le mercato, enrôlant notamment Michael Amir Murillo afin d'assurer le rôle de doublure de Jonathan Clauss. Un transfert qui a été commenté et qui ne faisait pas vraiment l'unanimité. Mais Gennaro Gattuso reconnaît finalement que c'est une bonne surprise.

«Il est vrai qu'il n'a pas toujours eu l'opportunité de jouer»

« À mon arrivée, Murillo était un joueur qui n'avait même pas disputé une minute cette année, il n'avait pas encore joué. Nous n'avions pas d'audace, donc nous n'avions pas de latéral droit disponible. Il est vrai qu'il n'a pas toujours eu l'opportunité de jouer, donc j'avais un choix à faire dès le départ, mais cela a beaucoup changé », assure l'entraîneur de l'OM devant les médias, avant de poursuivre. 

«Sa performance a été une grande surprise»

« En réalité, regarder les matchs à la télévision offre une vision différente du sport. Murillo est quelqu'un qui aurait peut-être mérité plus tôt une opportunité, mais il a travaillé très dur. Il a fait preuve de professionnalisme, et je pense que c'est grâce à son travail qu'il a pu saisir cette opportunité. Il n'a jamais créé de polémique, il était toujours calme, même lorsqu'il aurait pu mériter de jouer davantage. Donc, je pense que sa performance a été une grande surprise, tant sur le plan technique que sur le plan humain », ajoute Gennaro Gattuso.

Articles liés