Accès direct au contenu

Foot- Mercato - PSG

EXCLU PSG - Abidal : « J’ai encore reçu un message de Nasser aujourd’hui »

Eric Abidal, Barça

Invité par Jamel Debbouze à disputer un match de charité en marge du Marrakech du Rire ce vendredi, Éric Abidal s'est confié au 10 Sport sur ses relations avec le PSG et le président Nasser Al-Khelaïfi.Éric Abidal a disputé ce vendredi au Grand Stade de Marrakech un match de charité au profit de l'association Al Karam dont l'objectif est de protéger les droits de l'enfant. Après avoir caressé le cuir avec Jamel Debbouze, Éric Abidal a pris le temps de se confier au 10 Sport sur sa situation avant l'ouverture du mercato, et il a évoqué notamment sa relation forte avec le président du PSG : « Le président Nasser était venu me saluer à l'hôpital pendant ma maladie. Ça m'avait beaucoup touché, surtout qu'à l'époque je ne le connaissais pas. Je suis ravi qu'il soit venu, ravi qu'il m'ait encouragé et ravi d'être toujours en contact avec lui. C'est une grande personne. J'ai reçu un message vocal de lui tout à l'heure. Je ne l'ai pas encore écouté d'ailleurs. (sourire) On se laisse de temps en temps des messages. Mais pour l'instant ce n'est pas pour parler de football, c'est juste pour prendre des nouvelles. C'est de l'amitié. Je suis très content d'avoir cette relation avec Nasser. Mais aussi avec Leonardo et Ahmet, qui est son bras droit et traducteur ». « Monaco, ça peut être dans une logique » Si beaucoup de clubs l'ont approché (PSG, Monaco, Lyon, New York Red Bulls), Abidal n'a encore rien tranché : « Je suis en vacances et je n'ai pas reçu de proposition. J'ai des contacts mais rien de concret. Des contacts venus d'Espagne, de France,... Beaucoup de clubs sont intéressés mais je veux prendre le temps de bien étudier les offres. »Monaco peut-il être la bonne solution ? « Monaco, ça peut être dans une logique. Une façon de boucler la boucle. C'est une équipe qui a fait de gros efforts pour remonter. Ils ont déjà recruté beaucoup de joueurs... Mais ça ne veut rien dire. Ça peut être une option. J'ai des amis là-bas. Quand j'y ai débuté, mes enfants n'étaient pas nés et ça leur permettrait de découvrir où leur papa a débuté (sourire). Puis ce n'est pas loin de Barcelone, c'est plus facile pour ma femme de faire des allers-retours par rapport au travail. Donc on verra... »Retrouver l'intégralité de l'interview d'Éric Abidal dans le prochain numéro du 10 Sport... Sacha Nokovitch à Marrakech

Articles liés