Accès direct au contenu

Incognito

LOSC : l’incroyable mésaventure de Garcia et Payet à Munich

Dimitri Payet-Rudi Garcia

Le LOSC se déplace, ce mercredi, sur la pelouse du Bayern Munich pour le compte de la 4 ème journée de Ligue des champions. Un match capital pour des Dogues, qui n’ont toujours pas pris de points en C1. A leur arrivée à l’Allianz Arena, mardi, Rudi Garcia et Dimitri Payet ont vécu une drôle d’aventure. Récit.

« Octobre m'a bien plu et novembre démarre bien. » Rudi Garcia le sait. Le LOSC revient de loin. Après un début de saison calamiteux, les Lillois se sont bien repris en championnat. Sur leurs quatre dernières rencontres, ils ont empoché 10 points sur 12 possibles. Encourageant. Mais en Ligue des champions, les Dogues n’y arrivent pas. Eliminé l’an passé dans un groupe à sa portée, Lille n’a gagné aucune rencontre en C1 cette année. Trois matchs et trois défaites, dont un revers cinglant à domicile face au Bate Borisov (1-3). Même si la qualification pour les huitièmes de finale paraît compliquée, les joueurs du président Seydoux ne lâcheront rien, ce mercredi, sur la pelouse du Bayern Munich.

« Désolé messieurs, les visites sont terminées »
Mais, la rencontre face à l’ogre bavarois ne sera pas de tout repos. Les Munichois version 2012-2013 sont sur un nuage. 9 victoires en 10 journées de Bundesliga. Rien que ça. La partie s’annonce donc âpre pour les Lillois, qui ont eu le droit à leur lot de surprises en arrivant sur le sol allemand. Pour la traditionnelle conférence de presse d’avant-match prévue mardi, Rudi Garcia et Dimitri Payet n’ont pas été reconnus par les agents de la sécurité ! Devant l’Allianz Arena, les deux hommes ont été pris pour des touristes venus visiter l’enceinte bavaroise. Selon L'Equipe, un des agents leur aurait alors lancé : « Désolé messieurs, mais les visites sont terminées. » Une scène cocasse qui s’est bien terminée puisque l’entraîneur du LOSC et l’ancien Stéphanois ont pu finalement pénétrer dans les travées du stade munichois. Une chose est sûre, ils vont vouloir prouver sur le terrain qu’ils ne sont pas venus pour faire de la figuration.