Accès direct au contenu

Foot - OM

OM/OL : Ces trois bonnes raisons de regarder l’Olympico !

Dimanche, l’OM recevra l’OL lors du traditionnel Olympico et les raisons de suivre cette confrontation sont nombreuses et intéressantes tant les enjeux sont importants. Explications.

Alors que les deux équipes ont connu des difficultés en ce début de saison, l’OM pointe à la 4ème place du classement et l’OL est remonté à la 10ème et a donc un pied dans la première partie de tableau. En cas de victoire dimanche lors de cet Olympico, les Lyonnais pourraient se rapprocher du top 5. Une rencontre primordiale donc pour l’OL d’un point de vue comptable, mais aussi pour l’OM qui doit se racheter après des années de disette face à l’OL, et Villas-Boas qui a des choses à prouver…

La disette de l’OM, le test de Villas-Boas après la déroute parisienne et l’accueil du Vélodrome à Garcia

L’OM n’a plus battu l’OL en Ligue 1 depuis mai 2014. Et si l’on recherche une deuxième victoire phocéenne dans cette compétition face aux Lyonnais, il faut remonter à mars 2010. En soit, en presque 10 ans, l’OM ne s’est imposé qu’à deux reprises face à l’OL en championnat. Un bilan bien maigre qu’André Villas-Boas et ses joueurs voudraient bien changer, mais pour cela, il faudra que le groupe marseillais montre un visage conquérant dimanche au Vélodrome. Il en va de même pour André Villas-Boas qui tient là une chance de se rattraper après sa déroute tactique face au PSG fin octobre (4-0). Le technicien portugais devra montrer qu’il est bien The Special Two, et quoi de mieux qu’un Olympico face à l’OL de Rudi Garcia pour prouver qu’il est toujours un fin tacticien. Villas-Boas aura une grosse pression sur ses épaules, tout comme son homologue  rhodanien dimanche sur la pelouse du Vélodrome. En effet, après y avoir officié pendant trois saisons, Rudi Garcia a quitté l’OM cet été et s’est engagé à l’automne avec le rival lyonnais suite au licenciement de Sylvinho. Lors de sa première au Groupama Stadium, Garcia a eu le droit à un accueil musclé de la part des supporters de l’OL, et ceux de l’OM devraient lui réserver un accueil similaire, voire pire. Mathieu Valbuena doit encore se souvenir de son retour au Vélodrome après sa signature à l’OL et de cette poupée pendue à son effigie…

Articles liés