Accès direct au contenu

Foot - Montpellier

Bédimo : « On se saborde avec des conneries »

Henri Bédimo

En froid avec Louis Nicollin, Henri Bédimo ne devrait pas faire de vieux os dans l'Hérault. Le Montpelliérain regrette toutefois la tournure des événements au sein de la Paillade.

Henri Bédimo a le coeur gros. Critiqué par le président Nicollin quelques jours avant la défaite à Ajaccio (2-1), suspecté de ne plus être assez impliqué dans la vie du groupe, le Camerounais -bon client en zone mixte- a cette fois-ci eu le ton sévére. « La fin de saison s’annonce longue. C’est vraiment dommage de finir comme ça, a-t-il déclaré face à la presse, relayé par Midi Libre. C’est une saison qui devait être celle de la consécration du titre, avec du bonheur et on se saborde avec des conneries. Mais bon, certains voulaient le maintien, on l’a eu... »

« Je ne serai pas une grande perte »Sacré meilleur latéral gauche du championnat de France la saison passée, Henri Bédimo n’a pas manqué de sollicitations durant les derniers mois. Il a justement affiché après cette rencontre son mécontentement, laissant même entendre que, s’il était resté au MHSC en début de saison, c’était grâce à une « discussion » avec Laurent Nicollin. « Mais bon, vu que visiblement, je ne serai pas une grande perte (ndlr : reprenant ainsi les paroles de son président), cela n’a plus d’importance », a-t-il conclu. Ambiance, ambiance...

Articles liés