Accès direct au contenu

Le grand bluff

Limportant c’est les 3 points

le10sport

Le futur champion de France sera-t-il un beau champion ? Pas sûr lorsqu'on regarde le podium de notre Ligue 1. Excepté Saint-Étienne, Rennes et l'OM prouvent qu'il ne suffit pas de bien jouer pour gagner.

L'image avait choqué certains supporters rennais. Et pourtant … Lors de sa dernière victoire (3-1) sur Toulouse, Frédéric Antonetti grimaçait en signalant un manque d'application du Stade Rennais dans le jeu : "Je pense qu'il faut être lucide et clairvoyant ...". La place de leader (inédit depuis 40 ans) décrochée ce soir-là n'avait pas suffi à enflammer le coach corse qui préférait rappeler les fondamentaux à ses joueurs via la conférence de presse d'après-match. Et pour cause, le Top 5 de la Ligue 1 pratique un jeu fait de déchets dans la passe et dans le tir qui rendent pauvres la plupart des matchs de ces leaders provisoires.

« Je ne parle pas, il fait trop froid ... » B. Cheyrou

Et la victoire de l'Olympique de Marseille sur Nancy (1-0) en est symptomatique. L'OM provisoirement sur le podium. La nouvelle aurait du enflammer le Vélodrome. Il n'en fut rien. Des sifflets ont d'abord surgi des tribunes tout le long d'une seconde mi-temps où la défense phocéenne n'a pas montré toutes les garanties. Puis, comem un symbole, c'est le public marseillais qui quittait l'enceinte à cinq minutes du coup de sifflet de final. Pas de buts encaissés (pour la troisième fois de la saison) mais pas de jeu pour autant. L'OM pourra-t-il tenir tout au long d'une saison en s'appuyant sur un jeu solide mais trop peu flamboyant ? Comme un symbole, les déclarations d'après-match des hommes de Didier Deschamps … tout aussi muet que sur le terrain. Mais Benoît Cheyrou a des arugments : « Il fait trop froid, je ne parle pas ... » Quant à Charles Kaboré la raison est tout autre : « J'ai mal aux dents ! ».

Verts, tiges de l'amour

Les seuls qui s'expriment ces derniers temps semblent être les Verts. Avec son feu follet Payet, Saint-Etienne a véritablement réussi à mettre un grain de folie dans les matchs de haut de classement depuis le début de saison. Les seuls du haut du panier à ne pas avoir peur de jouer. La folie verte a déferlé sur les pelouses de Ligue 1 jusqu'à reconquérir le derby du Rhône sur la pelouse de Gerland. On n'attend avec impatience les déclarations d'après-match des hommes de Christophe Galtier dimanche face à Nice … qu'on ait quelque chose à se mettre sous la dent sur comme en dehors du terrain.