Accès direct au contenu

Cas problématique

Giovinco pour remplacer Ben Arfa

Alors que le cas Ben Arfa inquiète du côté de la Canebière, puisque son implication laisserait grandement à désirer, un départ est de plus en plus d'actualité. D'autant qu'avec Giovinco, l'OM tiendrait peut être son successeur.

Hatem Ben Arfa reste sur une fin de saison en dents de scie. Après un début de saison 2010 en fanfare, l'ancien attaquant de l'Olympique Lyonnais s'est peu à peu éteint, pour finir directement sur le banc. Quelques semaines plus tard, sa présence dans la liste des 30 de Raymond Domenech constituait une surprise de taille. Qui aurait pu le relancer en vue d'une intersaison déjà décisive. Sauf qu'à en croire la Provence, le cas Ben Arfa n'est pas tout à fait reglé. Selon le quotidien marseillais, Ben Arfa, qui, pour l'occasion, arbore une belle boule à zéro, se laisserait aller de façon ostentatoire alors que les Phocéens se préparent à Port-Crouesty. « Il n'a pas l'air très motivé », aurait même déclaré un proche du club. Du coup, l'idée d'un départ pourrait revenir rapidement dans les têtes des dirigeants marseillais. Pour sur que Didier Deschamps et son staff ne laisseront pas ce joueur catégorisé « à problèmes » pourrir le début de saison marseillais.

Seul problème, qui est de taille, l'absence d'offre au sujet de l'ancien petit prodige du football français. On évoquait il y a quelques jours un éventuel intérêt de Bordeaux à son sujet. Par la voix du président Triaud, la rumeur a été aussitôt démentie, le club au scapulaire n'étant pas intéressé par son profil. Ben Arfa va-t-il donc réussir à trouver un point de chute ? En tout cas, à en croire le site 4-4-2.com, l'OM serait déjà en train de prospecter pour trouver son remplaçant. Sebastien Giovinco, le petit milieu de terrain de la Juventus Turin, serait sur les tablettes marseillaise. Son profil, sensiblement identique à celui d'un Mathieu Valbuena séduirait Deschamps. D'autant plus que l'indemnité de transfert, qui s'élève à 3 millions d'euros, semble abordable. Sur ce dossier, Marseille va devoir néanmoins se frotter à une concurrence imposante: le FC Séville.